Share Button

Messieurs cet article n’est pas pour vous malheureusement ! Je vous promets que nous trouverons de quoi vous satisfaire très bientôt.

J’aimerais vous parler, Mesdames, d’un sujet que nous connaissons très bien mais que trop souvent nous négligeons.

Souvenez-vous de ces crampes désagréables, de ces piques qui vous maltraitent, de ce gonflement que vous ressentez partout à l’intérieur et à l’extérieur de votre corps, de cette sensation de déprime qui vous envahit.

Eh bien oui chaque mois et malgré nous, nous passons par ces états qui diffèrent selon les personnes et qui peuvent nous déstabiliser entièrement au point même de pouvoir nous rendre certaines fois légèrement désagréables.

Nous ne pouvons rien y faire, nos règles demeureront jusqu’à ce que mère ménopause transforme nos entrailles ! L’image n’est pas ragoûtante, je l’avoue.

Je voudrais cependant que nous parlions de cette dépendance qui nous lie aux corporations tirant des bénéfices de nos menstruations.

Nous sommes bien d’accord sur le fait que ce sujet est encore un sujet tabou ! Parler des règles, du sang s’évacuant du corps humain n’est pas le meilleur sujet de discussion surtout quand on sait que pour les médecins cela a été longtemps considéré comme une maladie lorsque l’Église y voyait un signe d’impureté.

Mais aujourd’hui, il est grand temps de réapprendre à parler de ces manifestations naturelles qui font totalement partie de nos vies et qu’il nous faut gérer mensuellement.

De plus, je tiens à dire que le sang menstruel est aussi considéré comme sacré dans certaines cultures ! Il serait comparé à un nectar pour certains, utilisé comme remède, comme peinture, comme fertilisant pour la terre…

Selon de nouvelles études scientifiques, il est dit que ce fluide tout particulier contiendrait de puissants anticorps, du liquide lymphatique, des vitamines, des protéines, des glucides, du cuivre, du magnésium, du calcium, du potassium, des sels minéraux… Mais surtout le plus incroyable, il contiendrait des cellules souches 100 000 fois plus rapides que les cellules souches dites classiques, de plus elles seraient moins sujettes au rejet du corps humain a contrario de la moelle osseuse et du cordon ombilical.

Dès 1930 l’appareil commercial portant sur les menstruations féminines, tampons et serviettes jetables s’activera et l’industrialisation nous rendra totalement dépendantes de ces nouveaux outils encore inconnus il y’a peu ! Sachez qu’au moyen âge ces dames faisaient dans la discrétion ne portant ni sous-vêtements, ni protection avec pour seul bagage de longues jupes couvrantes et leurs parfaites intuitions.

Ces nouveaux produits industriels sont une réelle mine d’or pour un marché estimé à plusieurs milliards de dollars.

Cependant, nous ne pensons pas assez à la toxicité de ces produits.

Les tampons par exemple rentrent directement en contact avec nos muqueuses qui sont très perméables et cela des heures durant ! Malheureusement nous n’avons pas été clairement éclairées sur ce que ces produits recèlent en eux. On y retrouve un grand nombre de substances toxiques qui peuvent causer toute sorte de désagréments : Allergies, irritations, réactions et ce fameux choc toxique mentionné sur la notice ayant déjà entraîné la mort de plusieurs personnes !

Voilà comment vous donner envie, en quelques phrases, de stopper cette intime relation avec tampons et serviettes hygiéniques !

Et croyez-moi, c’est possible !

J’ai déjà appliqué la recette magique sans le savoir.

J’ai toujours trouvé que l’acte d’appliquer des tampons et serviettes hygiéniques est tout sauf naturel, désagréable et pas vraiment propre.

J’ai toujours eu la sensation de me sentir sale en fonctionnant avec cette pratique, j’ai donc tout naturellement stoppé court ! J’ai alors essayé de me servir de mon bon sens en écoutant d’avantage mon corps et des années plus tard j’ai découvert que je n’étais pas la seule à fonctionner de la sorte… Ouf, je ne suis pas folle ! C’est rassurant…

Eh bien oui, il est tout à fait possible et aisé de développer nos propres capacités et ainsi gérer l’écoulement des règles de façon autonome.

Cela peut paraître impossible à première vue, mais ce n’est rien d’autre qu’un muscle dont on ne se sert que trop peu et que nous devons apprendre à stimuler, il se nomme « Le périnée »

Le périnée est un outil précieux dans un grand nombre de circonstances. Étant chanteuse à la base, j’ai très vite appris à me servir de ce muscle insoupçonné pour réussir à projeter le son hors de moi ! J’ai eu cette chance sans le savoir car je ne connaissais pas réellement sa multitude d’utilités et ne pouvais imaginer à quel point cela allait m’avantager dans la suite des évènements… Merci Monsieur Richard Cross et ma belle Edwige…

Effectivement le périnée est très utile car il peut donc nous servir dans le chant, mais aussi retenir le flux de nos règles ou tout au moins le gérer. Il peut aussi avoir un rôle très utile lors des rapports sexuels et permet d’éviter ce que l’on appelle l’incontinence.

Il est important à l’avenir de réussir à maîtriser ce muscle car Mesdames, un jour, cette fameuse incontinence pourrait poindre le bout de son nez. Votre périnée trop faible ne pourrait plus interrompre les fuites urinaires et vous imposerait de passer le reste de votre vie à porter des couches !

Pour ma part, je me sens bien mieux depuis que je fonctionne de cette manière, je contrôle mon muscle, je me sens plus propre, je ne mets pas de molécules toxiques en contact avec mes muqueuses, je me maîtrise davantage, je respecte plus l’environnement et je ne participe pas à ce commerce destructeur…

Nous devons toutes apprendre à remuscler notre périnée à l’aide de quelques séries d’exercices de contractions musculaires très faciles à pratiquer !

Le muscle sera alors bien plus tonique et prêt à affronter les aléas mensuels de la vie. De plus, sachez que même votre vie sexuelle pourra s’en voir avantagée !

Alors pour quoi ne pas essayer ! Ce n’est pas si compliqué après tout…

Amusez-vous, écoutez-vous et ressentez votre corps comme un précieux outil et non un fardeau…

Faites-vous confiance !

La vie est belle

Love

Share Button

5 Comments

  1. Bonsoir Mme Ecovivant,
    je me doutais bien que je devais vous suivre. Merci pour cet article très clair, revisitant nos écoulements en long en large et en travers ; ) Ayant dernièrement fait parvenir le chapitre de ma formation à mes Mamans Actives Epanouies qui justement traitait du sujet, je leur glisse en référence votre article très explicite car certaines ont été très interpelées par cette possibilité de maitriser son flux menstruel. Je m’avance vers cette pratique mais je ne suis pas chanteuse, alors peut-être auriez vous des exercices concrets à nous transmettre ; )
    Merci pour votre témoignage qui montre qu’il est effectivement possible d’y arriver même dans notre société et qu’il suffit maintenant de le savoir et de s’exercer. Sincèrement.

    • Un exercice assez efficace pour démarrer est un exercice á faire lors de l’émission d’urine. Commencez l’écoulement naturellement et essayez de retenir le jet plusieurs fois! Vous pouvez aussi vous assoir, rentrer le ventre prendre une bonne inspiration et lors de l’expiration serrez votre périnée… Vous allez le sentir! 😉 Merci

      • Hello,
        L’exercice du « stop-pipi » est bien pour comprendre le mouvement à faire, le muscle à faire travailler. Mais ça s’arrête là, car stopper l’urine qui s’écoule peut à la longue provoquer des troubles urinaires. Le mieux est de reproduire l’exercice à d’autres moments, la vessie vide.

  2. Coucou les filles 🙂
    Super article, je comptais passer à la coupe mens’ mais je vais essayer cette méthode 😀
    Par contre, contracter le périnée lors de l’émission d’urine est très mauvais il me semble… On peut le faire 2-3 fois pour repérer le muscle et son fonctionnement, mais ne surtout pas le faire souvent ! Une fois le muscle repérer, on peut le contracter partout… Assise, debout, dans les transports en commun, devant l’ordi… 🙂
    Merci pour tous ces fabuleux articles qui m’apprennent souvent beaucoup 🙂
    Sincèrement

Trackbacks for this post

  1. Les menstruations – au yable les tabous (suite et fin) | Curieuses professionnelles

Laisser un commentaire

Visit Us On InstagramVisit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google PlusVisit Us On PinterestVisit Us On YoutubeCheck Our Feed