Par ou commencer pour s’alimenter mieux ?

Share Button

Aujourd’hui nous avons vraiment pris conscience qu’il fallait faire davantage attention à sa santé et que l’alimentation était le remède numéro 1 et le meilleur moyen de prévenir la ou les maladies. Cependant, nous ne savons pas toujours par où commencer car l’éducation que nous avons reçue nous a rarement montrés et inspirés sur ce qu’il fallait vraiment faire, ce qui était bon pour nous !

Beaucoup de gens pensent que « manger santé » est une privation quotidienne de plaisir ! Bien entendu, ce n’est pas vrai… Bien au contraire, il est tout à fait possible de s’alimenter de façon gargantuesque en alliant santé et plaisir.

Voici donc un résumé des produits à bannir pour une santé optimale et une liste des alternatives pour remplacer ces nuisibles.

Alors commençons par le sucre ! Oui nous pouvons et nous devons manger du sucre car c’est en consommant du sucre que nous fournissons de l’énergie à notre corps ! Cependant, méfiez-vous, le sucre blanc raffiné est un réel poison qui aura pour seul effet de boucher vos artères avec le temps.

Le sucre qu’il vous faut consommer est celui issu des fruits (c’est le meilleur) ou le sucre de noix de coco qui est très bénéfique pour la santé. Vous retrouverez aussi la saveur du sucre dans la stévia, le sirop d’érable, le sirop d’agave, le miel (pour les non vegan), le sirop de yacon ou encore dans la purée de dattes, de raisins secs ou d’autres fruits séchés.

La consommation du lait de vache est aussi un réel danger pour la santé et si vous ne savez pas pourquoi, n’hésitez pas à vous référer à un article que j’ai déjà écrit à ce sujet: http://echovivant.com/le-mythe-du-lait/

Les alternatives au lait de vache sont nombreuses, certaines boissons le remplacent aisément comme le lait de riz, de noisettes, de noix du Brésil, de chanvre, d’amandes, de millet, de noix de coco, de noix d’acajou ou de banane même ! Évidemment, le mieux c’est de faire votre lait chez vous, c’est de facto moins coûteux et bien plus sain je vous le garanti !

À présent, parlons de la farine de blé, elle aussi est un démon issu du monde de l’alimentation, mais n’ayez crainte, vous pourrez continuer tout de même à manger des pâtes, du pain, de la pizza… Et tout cela grâce à d’autres farines saines pour comme la farine d’amande, la farine de sarrasin, de millet, d’amarante, de riz, de pois chiches, de tapioca ou grâce à la pulpe restante de vos laits de noix. Le choix est large, nos papilles ne s’ennuieront pas.

Donc les fameuses pâtes blanches, vous pourriez très bien les remplacer en les faisant vous-même avec les farines que je viens de citer plus haut , par ailleurs, il existe aussi une large gamme de pâtes sans gluten sur le marché ! Par exemple des nouilles de kelp, des pâtes de riz sauvage, de quinoa, d’algues x ou y… Il y’en a vraiment beaucoup et vous pouvez évidemment aussi vous essayer dans des recettes maisons, pourquoi pas ? Vous pourriez tout aussi bien emprunter une autre voie, celle qui vous mènerait dans l’univers du cru et dégusteriez de délicieuses pâtes de courgettes, de betteraves, de courges, de patates douces… Évidemment vous avez besoin d’une machine qu’on appelle le spirouli pour cela mais on rentabilise très vite le bas coût de cette machine.

Mais alors, quid du fromage?

Eh oui, là aussi il y’a des moyens de s’en passer grâce au faux mages qui sont des pâtes de noix fermentées, vous pouvez réaliser ou acheter des faux mages de noix d’acajou, d’amandes, de noisettes… D’ailleurs si vous êtes au Québec je vous conseille vivement d’essayer les faux mages byrdsheese ,suivez le lien si ça vous intéresse : https://www.facebook.com/byrdfauxmages?fref=ts. Ces faux mages sont faisables chez vous et c’est assez simple à faire. Vous pouvez aussi vous servir de levure alimentaire qui donne un goût de fromage aux noisettes et c’est délicieux ! Enfin, on trouve aussi des faux mages en grande surface issus de plusieurs marques mais un peu moi naturel selon moi ! Mais de temps en temps, pourquoi pas ?

Maintenant, penchons-nous sur le beurre! Eh oui ces fameuses graisses dont notre corps a vraiment besoin. Et bien nous pouvons très bien le remplacer par des huiles comme l’huile d’olive ou de coco qui sont magiques ! À cela s’ajoute une large de gamme d’huiles de goût qui comportent aussi un lot d’avantages comme l’huile de sésame, d’avocat, de noix… On trouve aussi de délicieux beurres de noix comme le beure de coco ou de cacao qui sont à tomber par terre, je vous l’assure ! Puis que diriez-vous si je vous disais que l’ avocat peut très bien faire office de faux beurre! Moi j’en suis folle !!!

Alors maintenant, il est temps de passer aux animaux ! Ils contiennent des protéines dont nous avons besoin pour créer nos fibres musculaires certes mais ce sont des animaux avec un coeur, des émotions et une âme… La aussi je vous laisse avec un article que j’ai écrit sur le carnisme, vous devriez aller faire un tour pour les plus curieux car c’est très intéressant : http://echovivant.com/le-carnisme/

Donc, en ce qui concerne les protéines, saviez-vous que celles issues du règne végétal peuvent être très souvent trouvées sous une forme complète (incluant tous les acides aminés essentiels) et qu’en plus, elles sont bien plus assimilables que les protéines issues du règne animal. Vous pouvez très bien consommer du kale, des germinations, des noix et graines trempées qui sont excellentes pour la santé, remplie de vies, d’enzymes, de minéraux et vitamines. La quinoa, les pousses de tournesol sont excellentes par exemple car elles sont des protéines complètes capables de satisfaire tous vos besoins.

Les champignons sont une belle et grande source de protéines aussi, les légumineuses et les pâtés de noix. Et pour ceux qui le souhaitent il existe aussi en magasin tout ce qui est Tempeh, tofu, seitan, fausses viandes… Personnellement je ne suis pas très soja ni fausses viandes qui contiennent souvent trop d’additifs ou conservateurs mais encore une fois tout est possible… Et si c’est de temps en temps, pourquoi pas !

En ce qui concerne les œufs, il paraît impossible pour beaucoup d’entre nous d’imaginer les enlever un jour de notre liste d’ingrédients considérant leur qualité de liants, mais, la banane est très bonne pour cela, les graines de lin moulues avec de l’eau, les fameuses et délicieuses graines de chia… Donc rien n’est impossible à réaliser avec ces merveilles de la nature…

Évidemment certaines personnes sont intolérantes ou allergiques aux noix et cela peut alors sembler un peu plus compliqué mais la aussi des alternatives sont possible tel que : Le millet, le quinoa, le flocon d’avoine, les graines de lin, les graines de chia, les graines de tournesol, de citrouille, l’amarante et ce délicieux sarrasin

Dans une autre catégorie mais tout aussi importante, il y’a les sodas en tous genres qui ont littéralement envahi le monde et qui sont de véritables armes de destruction embouteillées, remplies de tout ce qui est mauvais en fin de compte : Sucre, additifs, conservateurs, produits chimiques, colorants… Bref no comment.

Et bien si c’est le gazeux qui vous comble de joie, il y’a des boissons faites à base de champignons, qui sont des fermentations qui vont quant à elles aider tout votre système digestif comme par exemple la Kombucha ou le kéfir. Ces boissons peuvent aussi être réalisées à la maison mais pour les p’tits nouveaux ça peut être un peu de travail au début, après ce n’est qu’une question d’organisation. Il y’a aussi les jus de fruits frais ou des mélanges de jus frais et eau gazeuse par exemple

Après il y’a l’alcool qui peut être un peu plus difficile à remplacer ! Évidemment certaines personnes peuvent s’en passer, d’autres pas du tout et d’autres ne seront pas contre un ou deux petits verres de temps en temps. Là c’est à vous de choisir, vous êtes libres et maîtres de vos choix mais la modération peut être un atout tout de même évidemment ! J’ai vécu une conférence avec David Wolf dans les dernières années qui disait que 2 verres par jour d’un vrai pinot noir pouvaient même faire du bien donc à bon entendeur…

Voilà, nous avons fait à peu près le tour si vous avez d’autres suggestions n’hésitez pas !!!

Et si j’avais un commentaire de plus à faire, ce serait tout simplement de vous écouter et d’écouter votre bon sens, votre voie intérieure qui sait finalement ce qui est bon ou pas pour vous. Votre corps est votre meilleur ami et il ne réagit pas comme cela pour vous nuire mais pour vous apprendre, vous enseigner, vous montrer le chemin à suivre.

N’oubliez jamais que tout est interallié et que si vous souhaitez vivre une vie magique, pleine d’amour, d’humanité, de conscience, d’éveils, de partages, si vous souhaitez réaliser pleinement tous vos rêves, vivre dans la joie et le bonheur en permanence jusqu’au dernier jour et plus encore et bien vous n’avez pas d’autres choix que de suivre la prescription de l’univers et donc de manger de la nourriture magique qui vous permettra d’aller au bout de tout ce que vous voudrez et choisirez….

LOVE

Share Button

LE pH et l’equilibre acido-basique : La base pour une bonne sante !

Share Button

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un sujet ultra important qui selon moi, est une des bases fondamentales pour une santé optimale.

Je veux vous parler du pH et de l’équilibre acido-basique.

Tout d’abord commençons par la notion de pH. Le pH c’est le potentiel hydrogène, c’est donc la concentration d’ions hydrogènes dans une solution.

Vous avez certainement déjà entendu ou vu quelqu’un mesurant le pH d’une piscine pour pouvoir contrôler le taux de bactéries qui pourraient s’y nicher !

Et bien il en va de même avec le corps humain. Pour être en bonne santé et éviter de favoriser microbes et autre inflammation cellulaire ,la première des choses à faire est d’équilibrer son pH.

Notre corps doit maintenir son environnement interne stable afin que tous les processus vitaux puissent s’y réaliser naturellement afin de demeurer en bonne santé.

Pour ce faire, la lymphe et les cellules doivent toujours conserver un pH légèrement basique !

Mais comment réussir à gérer cet équilibre ?

Tout bonnement grâce à l’alimentation que nous ingurgitons au quotidien qui est le mécanisme le plus important de régularisation du pH. Savez-vous que nous faisons un apport qui varie de deux à trois kilos d’aliments solides et liquides par jour ? Et bien si ces aliments ne sont qu’acides, la machinerie interne de notre corps va rouiller très rapidement et générer beaucoup de souffrances en un temps record !

Il faut savoir que le pH se mesure sur une échelle de 0 à 14 et qui le souhaite peut trouver dans le commerce du papier pour tester le sien directement. Dans le cas de certaines maladies comme le candida, cela peut s’avérer être un outil très intéressant pour trouver l’équilibre aussi simplement que l’on prend sa température finalement !

Il y a donc 3 possibilités pour le pH :

• L’acidité pour tout ce qui se trouve être inférieur à « 7 ».
• Le pH basique qui se trouve être « 7 »
• Et nous parlons d’un pH alcalin pour ce qui est supérieur à 7.

Le pH parfait pour le corps est un pH de 7,365 ce qui est synonyme d’un corps qui peut fonctionner parfaitement et qui est dans un environnement parfaitement sain.

Ce que nous ne savons pas ou rarement, c’est qu’un seul aliment peut modifier drastiquement notre PH et le rendre très acide et vice versa. C’est pour cela que la temporisation et la recherche de l’équilibre se rejoignent en une parfaite solution pour trouver et garder la santé.

On trouve donc des aliments dits alcalins ou des aliments dits acides cependant, il ne faut pas s’y méprendre, si nous parlons d’acidité ça ne veut pas dire nécessairement que toutes les saveurs qui nous paraissent acides au goût possèdent un pH acide. C’est ici que cela peut parfois être un peu plus difficile à gérer mais ce n’est qu’une question d’habitude !

En fait il faut comprendre que même nos organes possèdent des pH différents plus ou moins acides ou alcalins et c’est ce qui donne cette moyenne d’environ 7, 365.

De nos jours, nos habitudes alimentaires sont beaucoup trop acidifiantes et c’est à cause de cela qu’inévitablement nous nous dirigeons plus rapidement vers la maladie et l’affaiblissement du système immunitaire.
Ce qu’il faut assimiler c’est que si notre corps reçoit trop de résidus acides au quotidien, nos organes se déchargeront des minéraux alcalins essentiels à leurs fonctionnements ( calcium,magnésium…) afin d’éviter au maximum que le pH du sang ne baisse trop en dessous de ce fameux niveau de 7,36.

Les minéraux alcalins seront puisés en premier lieu dans les ongles, les cheveux mais si l’acidité perdure le manque sera comblé par des ponctions dans le sang puis les muscles,les tendons et enfin les os…

C’est donc tous ces efforts de régulation qui vont troubler tout le système et causer un tas de maladies et la dégénérescence.

Ce fameux pH joue sur tous les plans et agit en réel maître de cérémonie sur le corps en entier. Il est réellement capable de créer des inflammations, des problèmes de pertes de cheveux, de peau, de prise ou perte de poids, des cernes, des inflammations, des champignons, de l’arthrite, l’ostéoporose et surtout un terrain favorable au développement de cancers et autres maladies dégénératives

Pour les personnes qui ne réussissent pas à perdre du poids c’est très simple, il suffit de comprendre en fait que si le corps est trop acide, il a trop de toxines. C’est alors que certains organes comme le foie ou les reins vont se surcharger de résidus et ne pourront plus éliminer comme il se doit les déchets et devront alors créer des cellules graisseuses pour faire ce stockage impossible à réaliser autrement ! Il est intelligent ce corps, il nous prévient constamment mais nous ne tendons pas l’oreille aux cris d’alerte qu’il pousse continuellement…

Mais alors quels sont les aliments acidifiants et quels sont les basiques ?

Évidemment, tout ce qui est farine blanche ou industrielle, les conservateurs, les additifs, ce satané sucre blanc (qui ne sert absolument à rien à part boucher vos artères entre nous), l’alcool, les protéines animales ne sont que des acidifiants… Cela déminéralise et dévitalise uniquement !

Puis, en ce qui concerne les basiques, les fruits et les légumes sont évidemment nos meilleurs alliés !

Mais voici une liste à toujours garder, ou apprendre par cœur même, pour toujours faire du bien à son corps à chaque instant…

D’ailleurs si vous ne connaissez pas encore les travaux du Docteur Catherine Kousmine, elle fut l’une des pionnières à parler de l’équilibre acido-basique comme remède de tous les jours ! Moi je l’adore…

 

INFORMATIONS IMPORTANTES

* LE pH OPTIMAL POUR LE SANG SANGUIN = 7.365

* TOUS LES ALIMENTS AVEC UN pH ALCALIN OU TRÈS ALCALIN SONT À CONSOMMER SANS MODÉRATION.

* POUR NEUTRALISER UNE PARTIE D’ACIDITÉ DANS LE CORPS, IL FAUT 20 PARTIES D’ALCALINITÉ.

* À NOTER QUE LE CORPS HUMAIN EST À 80 % ALCALIN ET 20 % ACIDE ! IL FAUT DONC IMPÉRATIVEMENT S’ALIMENTER SELON CES PROPORTIONS POUR MAINTENIR LA SANTÉ.

MUCH LOVE

Share Button

Une merveille sous-estimee qu’est le vinaigre de cidre de pomme !

Share Button

Le vinaigre de cidre de pomme est utilisé depuis la nuit des temps par nos mères, nos grands-mères et nos arrières grands-mères ! Savoir se servir de ce nectar est un précieux cadeau et peut nous aider dans de multiples situations !

Cette merveilleuse solution est un réel élixir de jeunesse et est considérée comme une boisson nutritive et thérapeutique depuis plus de 400 ans av. J.-C. tant ses qualités préventives sont nombreuses.

Il semblerait que nos ancêtres du paléolithique auraient découvert la recette magique de ce trésor en recherchant tout naturellement un moyen de faire fermenter plus longtemps que prévu les alcools…

Hippocrate a toujours reconnu les qualités de celui-ci et n’hésitait jamais à l’utiliser et à le préconiser à ses patients en cas de maux de gorge, de fatigue, d’arthrite, de désinfectant… Je vous ai toujours dit que je l’aimais celui-là n’est-ce pas ?

Mais apparemment, celui qui a su populariser le vinaigre de cidre de pomme se nomme Dr Jarvis, un médecin américain du Vermont complètement estomaqué devant les succès de ses propres expériences au vinaigre de cidre de pomme sur ses propres patients ! Rien d’étonnant quand on l’utilise personnellement depuis des lustres pour ses incontournables atouts !

De plus, il faut savoir que le vinaigre de cidre de pomme contient un grand nombre de minéraux, d’enzymes, des vitamines du complexe B, beaucoup de potassium, des substances antibactériennes et antibiotiques, des vitamines, de l’acide acétique, de l’acide malique qui aide à lutter contre les toxines mais aussi de la pectine, et du bêta-carotène…

Le vinaigre de cidre de pomme peut nous aider à :

• Prévenir la grippe et les maladies d’estomac ;

• La réduction, voir même le soulagement de l’arthrite ;

• La perte de poids ;

• Nettoyer et enlever les taches jaunes des dents ;

• La digestion et à l’assimilation ;

• Soulager les sinus, les infections telles que les grippes et les rhumes ainsi que les allergies ;

• Fluidifier et éclaircir le sang, donc à améliorer la circulation sanguine ;

• Éliminer les crampes nocturnes ;

• Abaisser la tension artérielle et à décomposer les graisses ;

• Faire briller les cheveux ;

• Diminuer et même à faire disparaître l’acné ;

• Réduire la pression artérielle ;

• Soutenir les asthmatiques et les migraineux ou encore à soulager la goutte ;

• Réguler le pH dans le corps donc par le fait même, cet outil fondamental du corps qu’est la flore intestinale ;

• Faire face aux calculs rénaux, aux nausées, aux brûlures d’estomac, et aux reflux acides ou chroniques ;

• Éloigner les puces, soulager l’arthrite pour les chiens et chats ;

• Calmer les coups de soleil et maintenir la peau en santé et freinerait donc les effets du vieillissement ;

• Réduire l’inflammation et les niveaux de glucose chez les diabétiques ;

• Abaisser le cholestérol ;

• Se débarrasser des surplus de gras sur le cuir chevelu ou se débarrasser des champignons d’ongles. Il peut même aller jusqu’à tuer les cellules cancéreuses ou tout au moins aider à ralentir leurs croissances !

 

En terme de vinaigre, si vous souhaitez en ajouter à votre hygiène de vie quotidienne, je vous conseille fortement d’investir dans un vinaigre de cidre de pomme non filtré, non distillé, non pasteurisé et biologique évidemment ! Tout simplement, car au fond de chaque bouteille de ce gabarit, vous pourrez observer des sédiments que l’on appelle la « mère de vinaigre ». Celle-ci est incroyablement riche en enzymes et fait toute la différence en comparaison avec d’autres vinaigres de cidre plus classiques.

Le vinaigre de cidre de pomme s’obtient suite à la fermentation du cidre de pomme. De bonnes bactéries s’y développent et vont favoriser des formations telles que l’acide acétique et un minimum d’une centaine d’autres substances !

Les aliments fermentés sont indéniablement considérés comme des aliments vivants, ce qui veut dire qu’ils sont beaucoup plus assimilables parce qu’ils sont tout simplement prédigérés…

Il est aussi tout à fait envisageable de se lancer de temps en temps dans des cures de vinaigre de cidre de pomme en restant raisonnable et en cessant cette pratique à raison d’environ deux jours par semaines ou encore de l’intégrer de manière permanente à sa vie avec des arrêts hebdomadaires et réguliers pour ne pas trop solliciter les reins (tous les excès sont toujours mauvais on ne le répétera jamais assez).

Le vinaigre de cidre de pomme s’utilise tout aussi bien de manière interne qu’externe ! Nous pouvons le boire à raison d’une à deux cuillères à thé dans de l’eau, une ou deux fois par jour. On peut le badigeonner sur des plaies, des allergies, des boutons ou même sur la peau de manière pure ou encore dilué dans de l’eau selon la fragilité de la peau ! On peut l’utiliser dans un bain à raison d’une tasse ajoutée à l’eau, ce qui aidera entre autres, à calmer les articulations enflées. Il peut aussi très bien s’utiliser à travers des compresses imbibées, des gargarismes avec de l’eau chaude pour son pouvoir antiseptique et antibiotique ou encore dans des inhalations à raison de 2 à 3 cuillères à soupe dans un grand bol d’eau bouillante.

Il y’a un dicton qui raconte qu’« une pomme par jour éloignerait le médecin pour toujours » ! Selon vous, comment conçoit-on le vinaigre de cidre de pomme à votre avis ? À méditer !

D’ailleurs, connaissez-vous le vinaigre des 4 voleurs ?
Il semblerait qu’au temps de la peste, des voleurs auraient profité des nombreuses pertes humaines pour s’emparer des possessions les plus chères de ceux-ci ! Lors de leur arrêt, en échange de la recette de leur élixir miracle qui les avait épargnés de la maladie, le juge leur a promis qu’il les punirait moins sévèrement !

Voici donc la recette de ce remède apparemment miraculeux…

LE VINAIGRE DES 4 VOLEURS :

· 20 g de Romarin
· 20 g de Lavande
· 20 g de Sauge
· 30 g de Cannelle
· 20 g de Thym
· 20 g de Menthe
· 30 g de Girofle
· 20 g d’Absinthe
· 30 g d’Ail
· 5 g de Camphre

Cette préparation devrait macérer au minimum 15 jours dans 3 litres de vinaigre de cidre de pomme et ensuite être filtrée et gardée à l’abri de la lumière.

Bonne découverte avec ce sublime produit aussi bon qu’efficace…

Much LOVE

Share Button

La perfection alimentaire a tout prix!!!???

Share Button

L’alimentation vivante est un phénomène grandissant à travers toute la planète.

On utilise plusieurs termes divers et variés comme la Raw food, le crudivorisme, le frugivorisme pour la nommer…

Aujourd’hui même les chefs étoilés se battent pour concevoir l’émulsion parfaite ou l’harmonie somptueuse des mets crus qui sauront chavirer votre cœur !

Ce concept fait ravage un peu partout auprès des grands comme des petits, on ne cesse d’en parler dans tous les médias, même les grandes chaînes de TV ne peuvent plus faire mine de ne rien savoir et se laissent apprivoiser par la chose et cherchent alors la manière la plus appropriée pour séduire le consommateur et l’emmener une fois de plus dans ses filets !

Les pionniers de cette alimentation considérée trop souvent de par le passé comme des gourous ont pu voir leurs blasons se redorer et même se surprendre à être acclamés par leurs santés de fer, leurs teints éclatants, leurs rides invisibles et leurs sourires collés à leurs visages lumineux et hâlés ! Enfin un petit peu de reconnaissance pour nos aînés si sages et si conscients…

Mais aujourd’hui tout le monde désire cette même part du gâteau et complote en faisant tout pour prouver que c’est la solution par excellence pour régler un grand nombre de problèmes et carence. Ce n’est pas faux, c’est une évidence ! Effectivement manger de la sorte apporte un nombre de bienfaits et vertus inégalables pour le corps et personne ne pourra avancer le contraire de nos jours, surtout pas moi.

Mais l’alimentation dite vivante est bien plus qu’une simple manière de s’alimenter, c’est un art de vivre, c’est une reconnexion avec l’authentique, c’est toute une hygiène de vie…

Vouloir intégrer du vivant dans sa nourriture c’est d’abord comprendre que ce corps qui est notre moyen de transport le plus précieux est une des plus étonnantes machines que la vie a conçue ! Qu’il est capable de se régénérer et de fleurir chaque jour même après les plus violents déluges et qu’aucun bourgeon n’est fait pour s’éteindre vraiment ! Voilà pourquoi l’alimentation vivante est aussi incroyable et ça je ne cesserai jamais de le dire !

Mais certaines choses que je vois aujourd’hui un peu partout me choquent et je trouve cela réellement navrant et dommageable pour ce chemin du retour à l’essentiel dont notre société a réellement besoin !

Je déteste voir toutes ces confrontations, toutes ces mesquineries et toutes ces batailles pour savoir qui a raison ou qui a tord, qui faut-il suivre davantage, qui détient le plus grand nombre de bonnes réponses, qui a bien réussi à faire ses devoirs, qui est le plus proche de la perfection… Personnellement je refuse les dogmes ou les croyances depuis toujours et cette guerre que certains jouent pousse certaines personnes à tomber dans le panneau et devenir adeptes de certaines habitudes, personnes ou vérités absolues !

En terme d’alimentation, il n’y a pas de vérité absolue tout simplement car nous sommes tous différents à la base avec des bagages génétiques non identiques, des besoins différents, des vies plus ou moins mouvementées, des émotions diverses, des péripéties changeantes ainsi que des épreuves à vivre qui ne seront pas les mêmes pour chacun d’entre nous !

Bien sûr il y’a des clés sûres, des études, des preuves pour savoir qu’il y’a des choses bien meilleures pour nous que d’autres.

Évidemment les fruits et légumes crus biologiques sont numéro 1 sur la liste car ils sont excellents pour la santé et apportent le plus d’énergie et les plus hauts taux vibratoires, bien sûr que le lait de vache n’est pas fait pour nous, bien sûr que nous pouvons nous passer amplement de manger de la viande, bien sûr que certaines algues ont des pouvoirs presque magiques tant elles sont complètes… Bref nous pouvons savoir tout cela sans nécessairement tomber dans une rigidité douloureuse et invivable !

Plus que manger entièrement cru, choisir d’adopter cette manière de s’alimenter c’est surtout choisir de vivre dans une démarche plus en respect avec notre système physiologique et plus hygiéniste ! C’est un mode de vie qui nous pousse à être plus en adéquation avec nous-mêmes, avec la nature, avec l’autre, avec le monde et qui nous reconnecte à des choses oubliées et enfuies profondément en nous.

Oui cette alimentation est capable de vrais miracles, tout simplement en raison de son énergie vibratoire très élevée.

Et bien oui tout objet ou espèce qu’importe sa classification possède une énergie propre et cette même énergie détient donc des fréquences plus ou moins hautes. Tous les facteurs peuvent jouer sur les fréquences vibratoires et les fruits et légumes biologiques détiennent les fréquences les plus hautes dans la catégorie nourriture ! Ces énergies très élevées sont donc capables de nous téléporter dans des sphères trop peu connues et nous mener sur des chemins encore jamais visités !

Certes une alimentation classique qui contient de la viande, du poisson, des aliments cuits, en boîtes, surgelés, industriels et traités possède une très très très basse fréquence vibratoire. S’alimenter de cette manière endort un peu plus le système chaque jour sans même que nous puissions nous en rendre compte !

Mais se forcer à devenir crudivore à 100 % et rêver de manger un peu de quinoa cuite si l’on en ressent le besoin par exemple causerait aussi des troubles dans notre propre fréquence vibratoire et nous amènerait à ne pas être à notre maximum, en accord avec nous même malgré une alimentation considérée comme étant parfaite.

Alors pour répondre à toutes ces questions, oui j’adore plus que tout manger cru et manger simplement mais cela ne veut pas dire que je me sens supérieure à quelqu’un qui mangera autrement que moi ni même que je ne mange uniquement que cru, ni même que je considère détenir le « suprême statut » de frugivore ou crudivore !

Donc « NON » je ne mange pas uniquement que cru ! Oui la majeure partie de mon alimentation n’est pas cuite et c’est bien cette part de mon alimentation qui m’apporte le plus d’énergie mais pourquoi devoir absolument dire que je suis crudivore à 100 % ? Ce qui compte le plus et qui est vital pour moi, c’est de savoir m’écouter et manger réellement ce qui me va quand ça me va ! Il y’a des périodes ou je ne mange que cru et d’autres ou j’ajoute du cuit par envie ou parce que la situation me convient de la sorte.

La privation de quelque chose qui nous fait réellement envie est selon moi totalement malsaine ! Évidemment je parle ici des vrais aliments tout de même car je ne classe pas les animaux dans la catégorie des aliments mais c’est un autre débat !

Souvenez-vous que depuis toujours l’homme a eu besoin de repères, d’exemples, d’étiquettes et il a toujours fonctionné de la sorte mais sans succès alors pourquoi continuer de reproduire des schémas que nous avons déjà pratiqués et qui n’ont jamais réussi à fonctionner comme voulu!

J’ai choisi d’appeler mon site ECHO VIVANT pour justement tenter de m’éloigner au maximum de ces schémas tout tracés et éviter de les reproduire ! Et tout cela dans l’optique de réapprendre à se souvenir qu’il est important de s’écouter, d’être en harmonie avec notre âme et nos réelles envies sans nécessairement s’enfermer dans des habitudes qui au final peuvent être souvent plus destructrices qu’autre chose !

Oui je propose des recettes crues car elles m’inspirent mais cela ne veut pas dire que demain je ne posterai pas de recettes cuites… Tout est possible et rien n’est interdit ! Je n’ai pas de limites ni de barrières et nous devrions tous marcher dans cette direction ! Je suis faite pour apprendre constamment, tester, découvrir et être subjuguée et je ne veux pas que cela puisse s’arrêter un jour sous prétexte que je me suis mise des limites parce au’il fallait rentrer dans un moule ! Je n’épouse les formes d’aucun moule, je suis tout simplement moi avec mes faiblesses, mes envies, imparfaite, curieuse, éveillée, consciente, inspirée et surtout incarnée sur cette terre en ce moment que je le veuille ou non et cela pour vivre quelque chose dans ce monde matériel, palpable et concret !

Ne croyez-vous pas que si nous voulons réellement voir un monde meilleur se profiler devant nous, nous devons bousculer nos habitudes, les traditions, les cultures, nos croyances et nos religions ! Si nous souhaitons réellement voir arriver ce changement nécessaire, si nous voulons vraiment éveiller, conscientiser, inspirer nous ne pouvons pas continuer de faire les mêmes erreurs que dans le passé !

Acceptons tout simplement de VIVRE cette vie avec respect, c’est à dire en préservant notre corps, notre âme, notre cœur, notre amour, nos relations, notre altruisme, nos dons, nos émotions, nos ressentis et la mission que nous avons tous à vivre ici-bas !

LOVE

Share Button

Les bienfaits de la Coco sous toutes ses formes !

Share Button

Ce fruit que l’on appelle la « Noix de Coco » peut servir de multiples manières et s’apprivoiser sous plusieurs formes : Beurre, lait, eau, huile, chair, farine, sucre… Tout est bon dans la noix de coco mais allons voir de plus près ce que ce fruit miraculeux est capable de nous offrir !

La noix de Coco est le fruit du Cocotier, sa coquille très dure à l’aspect du bois, elle peut être verte, orange, grise ou bien marron. Dans beaucoup de pays on nomme cette noix atypique « L’ARBRE DE VIE » tant elle regorge de vertus incomparables.

Ce fruit exotique regorge d’innombrables merveilles en tous genres qui au-delà de notre plaisir gustatif contribuent également à l’équilibre de notre santé, prennent soin de notre peau, de nos cheveux, de nos dents et nous permettent même de créer nos propres produits de beauté ou parfums enivrants ! C’est donc un « TOUT » en « UN » soyons bien d’accord !

L’Eau de Coco 

Pour commencer j’aimerais vous parler de l’eau de coco ! C’est ce dont je me sers le plus car j’adore ce goût si doux et je trouve qu’après mes entraînements c’est la boisson parfaite pour hydrater mon corps comme il se doit !

Avez-vous déjà goûté à ce divin liquide ? Si ce n’est pas encore fait courrez vite dans votre magasin le plus proche ou sur une plage avoisinante si vous êtes chanceux et goûtez à cette petite merveille.

Quand on souhaite déguster de l’eau de coco, il nous faut absolument une coco orange ou verte, les autres contiendront un liquide rance ! Vous y trouverez une pulpe molle ressemblant à une crème de coco assez grasse mais délicieuse. Cela signifie que celle-ci est encore très jeune et vous ne trouverez donc pas de coco séchée à l’intérieur ne soyez pas étonnez !

Sous les tropiques elle est considérée comme la source naturelle d’eau potable par excellence !

Il y’a même une belle histoire racontant qu’il est très facile pour la noix de coco de traverser des kilomètres et des kilomètres lorsqu’elle tombe dans l’eau tant elle contient des nutriments divers et variés. C’est donc tout naturellement qu’elle parvient à atteindre d’autres îles et s’y reproduire une fois arrivée sur la terre ferme.

L’eau de Coco renferme de nombreuses vertus très rares :

* Elle est chargée de minéraux, d’oligo-éléments et de micronutriments tels le magnésium et le potassium.

* Elle apporte aussi du calcium, du zinc, du phosphore, du potassium, du manganèse et de l’acide folique…

* Elle est très hydratante.

* Elle est riche en Vitamines B1, B2, B3, B5, B6, en vitamine C et aide le corps à assimiler le fer.

* Elle est pauvre en Sucre.

* Elle permet d’équilibrer le pH du corps en délogeant les toxines entre autres grâce à ces antioxydants.

* Elle est diurétique et drainante.

* Et cerise sur le gâteau elle est isotonique.

Une boisson Isotonique signifie que ses caractéristiques sont celles d’un liquide dont la concentration en composés, sels minéraux est identique à celle du plasma sanguin, c’est-à-dire qu’elle contient la même quantité d’électrolytes que notre sang. Elle est d’ailleurs considérée comme une des meilleures sources d’électrolytes connue à ce jour, c’est tout dire.

À l’université de Sao Paulo on dit même qu’elle aurait une influence positive sur la croissance des cellules humaines et végétales.

Il semblerait même que lors de la Seconde Guerre mondiale, l’eau de coco était utilisée comme sérum physiologique, en perfusion intraveineuse de dernier recours.

L’eau de coco contient l’équivalent de 600 mg de potassium par tasse soit environ 175 mg de plus qu’une banane et 13 fois plus qu’une boisson énergétique normale !

L’eau de Coco ferait également partie de ces produits naturels dits alicaments qui apportent bien-être, pureté et régénérescence.

L’Huile de Coco 

L’huile de coco est une panacée, c’est une huile très délicate au goût qui relève très facilement un grand nombre de plat. C’est une huile végétale que l’on fabrique à partir de l’albumen séché de la noix de coco que l’on appelle aussi « Coprah ».

C’est une très bonne alternative quand on doit se servir d’une huile pour cuire car elle a un haut degré de saturation et que son point de combustion est élevé à 177 degrés C, elle ne se dégradera donc pas même si la cuisson est supérieure et elle saura donc conserver toutes ses propriétés.

Les vertus de l’huile de coco :

· Elle réduit le taux de cholestérol

· Elle combat les bactéries, les levures intestinales, les champignons et aide à lutter contre les caries dentaires et le déchaussement.

· Elle améliore la santé cardio-vasculaire

· Elle joue un rôle positif sur la circulation sanguine, la mémoire et le système nerveux.

· Elle est un hydratant corporel merveilleux ainsi qu’un émollient, un adoucissant et un rafraîchissant.

· Elle apporte énormément aux cheveux (repousses, hydratation, brillance)…

· Elle peut servir à créer des produits de beauté naturels et ultras efficaces comme des savons, des crèmes, des baumes à lèvres…

· Elle booste l’énergie car même si elle contient des gras saturés, ils sont très rapidement absorbés par le foie et se transforment alors en énergie.

· Elle aide à réguler la glycémie

· Elle diminue les symptômes de fatigue chronique

· Elle favorise aussi la fonction Thyroïdienne.

· Elle stimule le renouvellement cellulaire de la peau et participe à la diminution des taches de vieillesse et joue un effet positif sur les rides en utilisation quotidienne.

· Elle est un très bon démaquillant

· Elle lutte contre les vergetures

· Elle facilite la respiration des asthmatiques

· Favorise le bon fonctionnement du pancréas

· Elle joue un rôle antihistaminique, antiviral, anti microbien et anti fongique grâce à plusieurs de ces acides comme l’acide laurique et l’acide caprylique.

· Elle renforce les Os grâce aux stérols qu’elle contient qui copie l’action de la progestérone.

· Elle peut aider à lutter contre la maladie d’Alzheimer.

· Elle booste le métabolisme et peut donc aider à la perte de poids si elle est consommée modérément.

· Elle aide notre système immunitaire grâce à sa source de cuivre et de manganèse.

La Coco sèche

Si vous souhaitez ingurgiter de la coco sèche à même le fruit, vous devrez vous tourner vers les cocos grises ou marron ! Ensuite vous devrez enlever ce que l’on appelle « la bourre » qui est très fibreuse et qui sert de protection pour la noix  !

Évidemment, quand vous achetez une noix de coco au supermarché vous n’avez que le fruit que vous n’avez plus qu’à la fêler en deux !

C’est à cette étape que vous trouverez une épaisse couche blanche et dure de coco sèche ! Un pur délice ! Cette chair peut se manger en morceaux ou vous pouvez aussi la râper pour l’incorporer dans des recettes…

Les vertus de la coco sèche sont :

· Elle est très riche en Fibres alimentaires et minéraux

· Elle aide à maintenir un bon transit intestinal

· Elle stimule le métabolisme

· Elle constitue une bonne source de :

* De Potassium

* De Manganèse

* De Phosphore

* De Cuivre

* De Fer

* De Magnésium

* D’Acide Folique

* De Zinc

* De phosphore

* De Sélénium

Le Lait de Coco

Le lait de coco se fabrique grâce à la chair que l’on extrait et place simplement dans un mélangeur. Ensuite nous n’avons plus qu’à presser le tout dans un coton à lait pour enlever les fibres et on obtient un lait délicat qui se voit d’ailleurs être assez riche en fer.

Vous pouvez aussi ajouter un peu d’eau si vous trouvez cela trop fort au goût ou si vous souhaitez en avoir une quantité un peu plus conséquente.

Le lait aurait certains avantages pour combattre la fièvre et les troubles urinaires. Il est d’ailleurs beaucoup utilisé dans les soins ayurvédiques.

Le Beurre de Coco

Le beurre de Coco à la différence de l’huile contient encore les fibres alimentaires de la pulpe. Il est donc fortement recommandé de l’utiliser pour les personnes ayant un système digestif plus lent car il facilitera le transit.

Le beurre est un peu plus consistant que l’huile et son goût est différent, il est beaucoup plus goûteux avec une texture moins grasse même si ce n’est pas vraiment le cas !

En terme d’utilisation, on peut très bien s’en servir comme une alternative à un beurre classique pour faire des tartines ou encore s’en servir dans des recettes de plats ou dans la conception de desserts incroyablement succulents…

Le Sucre de Coco 

Le sucre de coco est considéré comme un sucre miracle car il est le seul à posséder un index glycémique si bas à un degré tel qu’il est le sucre que l’on recommande en priorité aux diabétiques! Son index glycémique serait de 24.5 à 35 selon la mesure américaine ou européenne. Pour réussir à visualiser davantage l’index glycémique qui représente le taux de glucose dans le sang après la digestion, on place le glucose aux alentours de 100 et de 65 pour le miel.

Ce qui est aussi vraiment merveilleux c’est que ce sucre est le plus écologique et durable possible que vous pourrez trouver. Il contient une grande panoplie d’antioxydants ainsi que des minéraux essentiels comme le magnésium, le zinc ou encore une grande quantité de ferqui contribue à la formation de globules rouges dans le sang, de bonnes vitamines comme les B1, B2, B3, B6 et B16, des phytonutriments ainsi que des acides aminés comme la glutamine, la thréonine…

Le sucre de coco est extrait sous forme liquide et transparente de la fleur de cocotier et est ensuite chauffé pour ne pas qu’il fermente. Il est épaissi, refroidi puis moulu pour créer la poudre de sucre. Il est délicieusement parfumé et nous transporte à chaque cuillère ! Il est positionné en numéro 1 des sucres car il est indéniablement le meilleur pour la santé a contrario des sucres raffinés…

La Farine de coco

La Farine de coco est une farine délicieuse à faible index glycémique (35), elle est moins calorique qu’une farine classique, elle est pauvre en sucres rapides 14 % contre 70 % pour les autres farines, elle est très riche en fibres, moins grasses que l’huile ou le beurre de coco, elle ne contient pas de gluten ni de cholestérol mais contient du sélénium et du manganèse en bonne quantité…

Elle est une très bonne alliée pour favoriser le transit intestinal, pour diminuer le cholestérol et aider à l’accélération de la satiété entre autres !

En ce qui concerne la conception de la farine de coco, c’est un processus complexe dans lequel il faut d’abord extraire la chair de la noix, la sécher, la dégraisser par pression puis la broyer !

Elle contient aux alentours de 20 % de protéines et contient les 8 acides amines essentiels. Elle est donc une superbe alternative pour les végétariens et végétaliens !

La Coque de la noix

Avec ce fameux fruit, rien ne se perd ! Même la coque qui contient des fibres et son écorce est un merveilleux cadeau de mère Nature. Nous pouvons évidemment très bien nous en servir comme bol pour manger ou encore comme matière à transformer afin de créer des bijoux, des couverts, des boutons, des sculptures…

Ill est aussi possible de concasser la coque pour s’en servir comme un produit exfoliant. Elle aidera précieusement à se débarrasser des cellules mortes de la peau.

À présent, vous en savez un peu plus sur ce merveilleux fruit. Alors ne vous privez plus et devenez accro à cette beauté exotique !

L.O.V.E

Share Button

La deshydratation

Share Button

Je me souviens encore du jour où j’ai appris ce qu’était que la déshydratation et ce qu’elle pouvait apporter comme bienfaits !

Évidemment je suis tout de suite tombée sous le charme et me suis mise tout de suite à la recherche d’un déshydrateur pour commencer mes nouvelles et merveilleuses expériences.

Mais un déshydrateur qu’est-ce au juste ?

Un déshydrateur c’est une machine qui permet de déshydrater des aliments sans nécessairement les cuire. C’est-à-dire que grâce à un système de diffusion de la chaleur, l’humidité des aliments s’évapore. On assiste dès lors à un assèchement de l’aliment qui pourra dans certains cas approcher une saveur comparable à celle induite par la cuisson…

On trouve plusieurs types de déshydrateur :

* Le déshydrateur électrique

* Le déshydrateur Solaire

* Le déshydrateur suspendu au-dessus du four.

Cette pratique de la déshydratation a toujours existé.

Cependant, auparavant, on se servait de ce l’on appelle un séchoir ou un vigneau pour avoir exactement les mêmes effets obtenus avec un déshydrateur !

Il y’a énormément d’avantages à se servir d’un déshydrateur:

* Premièrement, un déshydrateur offre d’une part de pouvoir chauffer à de très basses températures, ce qui pour moi est l’avantage clé car l’action de chauffer au-dessus de 40 degrés Celsius cause une dégradation importante des vitamines, enzymes et minéraux contenus dans les aliments… Vous allez donc conserver les vitamines, minéraux, et les protéines de vos aliments en ayant le même genre de rendu que des aliments cuits et ça c’est un luxe…

* C’est aussi une excellente méthode de conservation, cette manière de cuire à basse température va extraire toute l’humidité de vos aliments ce qui va permettre de pouvoir préparer par exemple de grosses quantités de céréales pour les matins que vous pourrez garder très longtemps dans des sachets zip par exemple ou encore des tomates séchées pour toute l’année si vos récoltes vous le permettent…

* C’est aussi une manière très efficace pour obtenir des collations d’après-midi ou d’avant repas saines et facilement transportables… Eh bien oui, vous allez pouvoir préparer des goûters santé à vos enfants comme des fruits séchés par exemple ou des barres d‘énergies ou encore des croustilles de légumes en guise d’apéritif !

* Cela peut aussi être très intéressant pour les amateurs de camping ou randonnées qui pourront très facilement se préparer des chilis, des sauces, des grignotines pour leurs voyages… Cela leur permettra d’une part de manger en plein air des mets délicieux, nutritifs et sains et secondement de ne pas avoir à supporter un sac trop lourd lors de l’expédition car ces préparations ne pèsent pas lourd et ne prennent pas beaucoup de place. Elles sont également très simples à réhydrater  !

* Vous allez aussi littéralement épater vos invités qui en général ne sont pas habitués ni à voir, ni à goûter ce genre de petits délices, vous pourrez ainsi leur préparer des chips de kale, des roulés de mangue, des croquants de lentilles germées… La liste des possibilités est infinie !

* Vous allez aussi pouvoir avoir vos propres épices, tisanes et herbes médicinales sous la main pour toute l’année ! Quand viennent les beaux jours, on part faire de belles promenades, on cueille ce que l’on souhaite, on déshydrate et l’on a tout ce qu’il nous faut à disposition pour des mois et des mois ! Un Vrai petit paradis à la maison !

* Vous allez éviter d’avaler tout et n’importe quoi !

Car oui, vous pouvez effectivement acheter des produits déshydratés en grande surface mais sachez que très souvent ils contiennent certains additifs comme des sulfites, beaucoup de graisses ou encore du sucre à foison (que l’on retrouve sur les figues par exemple). De plus  dans la majorité des cas, ils sont déshydratés à haute température donc ils seront evidemment moins nutritifs.

Enfin, l’aspect financier est également un avantage à ne pas negliger car une production faite maison est inévitablement un gage d’économie car tous les produits séchés que l’on trouve dans le commerce sont souvent assez chers et limités en choix !

Peut-on tout déshydrater ?

Effectivement il est possible de déshydrater n’importe quels aliments : Fruits, légumes, noix, algues, céréales, épices, herbes médicinales, champignons, viandes et poissons pour les omnivores… C’est ce qui rend cet appareil si merveilleux car en très peu de temps vous l’aurez amorti considérant les nombreuses possibilités qu’il offre.

Personnellement ce que j’adore aussi, c’est de me servir des feuilles de paraflexx ! Ce sont des feuilles solides qu’on place sur le plateau du déshydrateur qui offrent l’opportunité de déshydrater des contenus plus liquides comme des coulis de fruits, des purées de légumes… Le résultat obtenu s’appelle un «Cuir de fruits » ! C’est vraiment un délice et très pratique pour créer certains plats plus raffinés… Moi j’en raffole !

Est-ce compliqué de déshydrater ?

Mais non pas d’inquiétude ! C’est simplement une habitude à prendre et une certaine organisation à avoir et si vous n’avez jamais essayé cette pratique je vous conseille de commencer simplement avec des fruits et des légumes en rondelles ou en tranches. Les tomates sont un grand classique. Vous pouvez ensuite vous essayer en ajoutant des épices comme du sel, de l’ail, du poivre de Cayenne, du citron… Puis enfin vous aventurer dans des recettes un peu plus complexes comme des granolas, des craquelins, des pains ! Vous allez voir c’est très simple et plus vous vous laisserez aller plus vous aurez envie d’essayer un tas de nouvelles choses, votre machine risque de tourner 24 heures sur 24.

D’ailleurs à ce sujet pas d’inquiétudes ces machines sont faites pour, elles ne consomment donc que très peu d’énergie !

ATTENTION :

– N’hésitez pas à bien vérifier vos déshydratations selon les produits pour ne pas perdre votre fabrication ! Par exemple lorsque vous incluez dans votre préparation de céréales des fruits comme des bleuets ou des framboises…

Veillez à ce que les fruits soient bien secs sinon ils risqueraient d’endommager votre contenu de céréales et de détériorer votre stock…

– Veillez également à toujours refermer votre sachet ou contenant assez rapidement pour que l’humidité ne fasse pas effraction trop rapidement !

– En terme de conservation vous les placez à température ambiante dans des sacs ou boîtes hermétiques ou au réfrigérateur dans le même genre de contenants.

Je pense que tout est dit ou presque !

Belle journée

LOVE

Share Button

Un petit plus incroyable pour votre santé: La Chlorophylle

Share Button

Tout le monde a déjà entendu parler de la chlorophylle et sait que c’est une substance verte mais pas vraiment plus ! Qu’en est-il en fin de compte ?

Et bien la chlorophylle n’est rien d’autre que le pigment vert des plantes qui capte l’énergie que le soleil lui offre au quotidien grâce au processus de la photosynthèse.

La chlorophylle est un peu l’équivalent du sang de la plante  !

La beauté de la chose c’est que la structure de la cellule de chlorophylle ainsi que celle du sang humain est similaire, seul le noyau diffère. Celui de notre sang est en Fer tandis que celui de la chlorophylle est en Magnésium.

La Chlorophylle agit merveilleusement sur l’humain, elle possède de grandes vertus thérapeutiques :

*Elle est riche en calcium *Elle est riche en fer

*Elle est riche en oligo-éléments (Zinc, Sélénium, Vitamines E, C, A, K, Protéine, biotine, acide folique, acide pantothénique, chrome, phosphore, potassium, magnésium) …

La Chlorophylle multiplie ses bienfaits sur l’être humain et une consommation régulière est une très bonne chose surtout dans des pays aux climats tempérés !

La Chlorophylle sert à :

*Alcaliser le système (combat l’acidité) *Aide à contrer l’anémie *Stimulant immunitaire

*Propriétés anti-Oxydantes *Bon pour le système musculaire *Régularise les menstruations

*Aide digestive *Stimule les fonctions glandulaires des organes *Soulage les symptômes de la cystite

*favorise la guérison de la peau et des muqueuses (accélère la cicatrisation) *Excellent pour le système Intestinal (bloque les agents carcinogènes au niveau intestinal)

*Diminue l’hypertension *Propriétés anti-inflammatoires, antiseptiques, antimicrobiennes…

*Aide en cas de fatigue *Diminue les problèmes de constipation *Désintoxique l’organisme (Foie, poumons, colons)

*Combat les germes et désodorise (mauvaise haleine) *Augmente l’oxygénation des cellules *Aide à contrôler les troubles de glycémie *Renforce le système circulatoire (plus grande production de globules rouges)

Alors n’hésitez plus et rajoutez ce petit plus incroyable à votre quotidien.

La chlorophylle se trouve sous forme liquide dans les magasins naturels ! Elle est souvent faite à base d’eau purifiée et de dérivé de luzerne et de cuivre et dans la plupart des cas mélangée à l’arôme naturel de menthe ce qui n’est pas pour déplaire.

Surtout pour tous les gens qui ont du mal à boire une quantité suffisante d’eau, il suffit d’un peu de chlorophylle dans une quantité « x » d’eau et le tour est joué !

Voilà une merveilleuse menthe à l’eau rafraîchissante, hydratante et regorgeant de trésors pour notre santé !

Un petit plaisir sain sur tous les plans qui ne se refuse pas !

Love

Share Button

Le Miso, un vrai miracle

Share Button

Peu de gens connaissent l’existence du Miso et pourtant cet aliment incroyable devrait faire partie de notre quotidien pour nous assurer une santé de fer. Si vous avez déjà entendu parler de l’archipel Okinawa ou se trouve la plus grande concentration de Supercentenaires au mètre carré vous saurez que cet alicament fait partie intégrante de leur hygiène de vie. Ce n’est certainement pas pour rien, voyons un peu plus ce qui se cache derrière tout ça !

Qu’est-ce que le Miso ?

Le Miso est considéré comme un nutraceutique c’est-à-dire un aliment ayant une action favorable sur la santé et des propriétés préventives et curatives.

Le Miso est une pâte de soya fermentée, il contient des fèves de soya, des céréales comme du Riz ou de l’orge, du sel et de l’eau. Sa couleur varie entre le beige, le jaune et le marron. Il possède une haute teneur en protéines et contient ce que l’on appelle des lactobacilles, des micro-organismes, des nutriments de qualité, des vitamines, des minéraux et des enzymes qui sont très intéressantes pour le corps. Cela en fait donc un probiotique naturel qui fournira des substances bioactives à votre corps et favorisera la microflore intestinale.

Le Miso est un aliment totalement Vivant à condition qu’il soit non pasteurisé évidemment ! La pasteurisation ne laissera pas indemne le trésor de vie que représente celui-ci. Donc, évitez la pasteurisation !

Le Miso va vous permettre d’améliorer votre constitution physique et de ce fait va vous aider à développer une résistance aux maladies ce qui n’est pas négligeable.

Le Miso est utilisé depuis des millénaires en Asie ! Il semblerait même que 75 % des Japonais aient troqué notre cher café matinal contre une soupe de Miso pour son effet vivifiant, stimulant et énergisant le tout, sans nocivité.

Ses bienfaits sont si grands qu’au 8e siècle, l’instance en charge de la sécurité alimentaire de la cour impériale du Japon allait jusqu’à prôner son utilité.

Le Miso a même fait office de portion du salaire des agents gouvernementaux tout comme le sel ou le riz tant ses bienfaits étaient conséquents. Il y’a même une coutume stipulant qu’une femme japonaise pour se marier doit absolument savoir préparer une soupe de Miso, intelligent ! 😉

Son utilité est vaste, le Miso peut être utilisé pour des soupes, des sauces, des bouillons, des fromages végétaux… Il est très facile d’usage car il est tout prêt et doit simplement être rajouté dans les préparations voulues, son goût est assez fort, assez salé et unique, il est donc très pratique à cuisiner et joue très facilement un rôle de réhausseur de goût. N’ajoutez pas de sel dans vos préparations quand vous l’utilisez car la part de sel qu’il contient est largement suffisante !

Quant au procédé de fabrication du Miso, ce n’est pas de tout repos ! Il est dit que la conception de celui-ci est aussi complexe que celui du vin ou du Fromage. Je m’explique, l’élaboration de cet or marron consiste en une double fermentation qui peut aller jusqu’à 3 ans selon le type de Miso voulu !

Mais comment fabriquer le Miso ?

La première étape est la cuisson à la vapeur des graines. Ensuite celles-ci seront mélangées à de l’eau salée puis ensemencée avec le « KOJI » (c’est en fait le moût de démarrage qui contient un champignon du nom Aspergillus Oryzae). Une fermentation va alors avoir lieu et le tout vieillira traditionnellement dans des tonnelets de cèdre pendant une période X selon la qualité recherchée.

La fermentation produira alors de petites quantités d’alcool et d’acide lactique ce qui aidera à conserver le tout.

Le Miso contient (Pour 100 grammes): (Source : Standard tables of food composition, Japan)

*40% d’eau ; *224 calories ; *21 grammes de protéines ; *10.2 g de lipides ; *12g de glucides ; *1.8g de fibres ; *154mg de calcium

*264 mg de calcium ; *7.1 mg de Fer ; *0.04 mg de Vitamine B1 ; *0.13 mg de vitamines B2 ; *1.3 mg de Niacine

Le Miso est un aliment qui peut vous aider à réguler votre système en entier :

*Il va vous aider à vous protéger contre les effets négatifs de la radiation et des polluants toxiques

*Il va vous aider à vous détoxifier,

*Il va contribuer au contrôle de votre taux de cholestérol

*Il possède des actions antioxydantes

*Il va aider votre système digestif à être plus dynamique et vous débarrassera des parasites

*Il va vous aider à prévenir les maladies cardiovasculaires

*Il va vous aider à prévenir et traiter des maladies comme le cancer

*Il va vous aider à réduire l’incidence des allergies et des intolérances alimentaires

*Il va vous aider à prévenir l’hypertension

*Il va vous aider à atténuer des problèmes gastriques et leurs symptômes

*Il va vous aider à récupérer plus vite en cas de maladie

*Il va vous défendre contre les organismes pathogènes

*Il va améliorer vos défenses immunitaires et renforcer celles-ci

*Il va vous aider à atténuer les symptômes de la ménopause

*Il va jouer un rôle d’agent de longévité.

Mais comment est-ce possible qu’un aliment puisse vous aider à ce point-là ? 

Tout simplement parce qu’il contient de grandes merveilles pour tout le système !

Premièrement le Miso fait partie de ces rares aliments dits complets, ce qui lui donne déjà une grande particularité.

Effectivement le Miso ne contient pas moins d’une cinquantaine d’enzymes différentes bénéfiques pour le corps et d’incroyables micro-organismes.

De plus, il est sans cholestérol et faible en gras, c’est aussi un aliment alcalin ce qui l’avantage énormément sur le plan des protéines en comparaison aux protéines animales qui sont acidifiantes pour le système. Il contient aussi des Isoflavones que l’on ne trouve pas partout et qui ont un rôle important dans la prévention des maladies et la régulation de certaines d’entre elles. Il contient aussi des vitamines du complexe B et tous les acides aminés essentiels dont nous avons besoin pour le bon fonctionnement de notre corps qu’il n’est pas capable de synthétiser et dont nous avons besoin pour rester en vie. Ce n’est donc pas peu dire !

Mais pourquoi les enzymes sont-elles si vertueuses ?

Les enzymes ont pour rôle de transformer les molécules complexes en molécules plus simples afin de faciliter la digestion ainsi que l’assimilation. Si la digestion est mauvaise, l’assimilation sera défectueuse et de ce fait une panoplie diverse de problèmes peuvent surgir comme l’irritation du colon, des problèmes de peau, un développement de bactérie néfaste et de parasites, des allergies alimentaires, de la toxicité…

Il y’a donc 3 groupes d’enzymes importantes dans la transformation alimentaire :

*Les Proteases (Aide à scinder les protéines)

*Les Amylases (Aide à scinder les hydrates de carbones [Sucres et Amidon])

*Les Lipases (Aide à la digestion des gras et permettent d’absorber les vitamines solubles [vit A, D, E, K et tous les carotènes])

Ce qu’il faut impérativement comprendre, c’est que nous avons des enzymes dites digestives dans notre système qui nous aident tout simplement à digérer. Cependant, ce fameux stock d’enzymes digestives n’est malheureusement pas inépuisable. C’est pour cela que manger des produits crus et frais est très bénéfique pour nous car ces produits sont remplis d’enzymes qui vont nous faciliter la tâche et nous permettre de ne pas nous servir de nos propres enzymes digestives. Les enzymes de fermentations ont donc un rôle non négligeable pour une bonne santé, tout le principe de digestion et d’assimilation va s’en voir amélioré.

De plus mesdames, sachez que le Miso est un aliment hypocalorique, ce qui veut dire d’une part qu’il est très faible en calorie 15 cal par portion (1 cuillère à thé) et d’autre part sa teneur élevée en protéines va faciliter l’état de satiété, ce qui n’est pas pour déplaire ! De plus le glucose issu de la fermentation est assimilable dès l’ingestion ce qui calmera d’autant plus la faim.

Alors plus de prétexte, courez acheter un pot de Miso et essayez-le ! Moi je raffole d’une bonne soupe crue de Miso qui est d’une facilité déconcertante à préparer ou d’une super salade avec une sauce au Miso que j’adore. Voulez-vous la recette ?

L.O.V.E

 

 

Share Button

Le Carnisme

Share Button

Qui a déjà entendu parler du Carnisme ?

Melanie Joy est une psychologue sociale ayant créé un système de croyances en 2001 qu’elle nomme « LE CARNISME ». Il définit le simple fait de manger de la viande comme une évidence et non comme un choix, une idéologie invisible d’une certaine violence qui prédomine et nous pousserait à consommer certains animaux…

Je trouve cette notion de Carnisme très intéressante car n’importe quel mangeur de viande ne pourra pas éviter d’y réfléchir, ne serait-ce que quelques secondes.

Il est vital aujourd’hui de se poser finalement certaines questions et cette notion de Carnisme pousse quiconque à s’interroger sur ses propres choix !

Melanie Joy distingue les Carnistes (qui mangent de la viande) des carnivores (Humains ou Non qui mangent de la chair pour survivre) et des Omnivores (qui peuvent survivre en mangeant des végétaux ou de la chair animale) !

Nous avons la chance d’être des êtres disposant de suffisamment de liberté pour émettre des choix mais encore faut-il en faire ! Nos choix nous importent personnellement de toute évidence mais ils concernent aussi les animaux, la nature, le climat, les ressources de la terre, le monde et tout ce qui nous entoure… Tout est interrelié et chaque choix peut faire la différence et fait la différence !

Nous mangeons de la Vache, du poulet, du Veau, en quantité astronomique.

Un peu plus bas sur la liste apparaissent l’Agneau, le Lapin, le Cheval quand dans certains pays, le Crocodile, le requin ou le Singe font office de plats principaux.

Mais pourquoi ne pas manger alors des cygnes, des chiens, des chats, des cochons d’Inde ? Pourquoi ? Parce que ce n’est qu’une question de conditionnement !

Voilà exactement ce qu’est le Carnisme ! C’est un système invisible qui nous conditionne à manger certains animaux et pas d’autres ! Le Carnisme nous rappelle que nous ne sommes pas capables de visualiser l’animal en tant que tel quand nous sommes assis devant une assiette de Bœuf, d’Agneau, de Poulet ou encore de Veau… Mais cette même notion nous donne aussi la faculté d’être capables de reconsidérer la présence d’un autre animal comme un chien, un chat ou un écureuil…

Le Carnisme est la raison pour laquelle nous ne mangeons que très peu d’espèces sur un très large panel d’animaux disponibles sur Terre. Envisager de manger toutes les espèces est une notion qui nous répugne naturellement.

Pourtant, quand il s’agit de certains animaux il paraît si naturel de les dévorer qu’on est en droit de se demander si nous ne sommes pas psychologiquement et émotionnellement déconnectés de la réalité.

Nous avons dû nous couper de toutes nos émotions profondes pour arriver à nous insensibiliser totalement et réussir à manger un animal mort.

Le Carnisme permet de bloquer suffisamment notre empathie, notre conscience et même notre compassion pour l’animal que nous ingurgitons sans aucune pitié.

Pourtant, ces sentiments font intégralement partie de nous et nous confortent dans l’idée que nous sommes humains ! C’est à ces sentiments que nous avons affaire dans notre quotidien pour régler des conflits, prendre des décisions, partager, aimer et chérir.

Voici aussi la raison pour laquelle nous ne réfléchissons pas à cette situation qui nous dépasse…

Au fil du temps nous avons oublié de nous connecter à notre propre conscience et abandonné tout rapport profond avec nos émotions par habitude et sous influence de la culture, de l’éducation et des coutumes.

L’attitude que nous avons vis-à-vis de la viande revient à dire que nous sommes irréfléchis au lieu d’être attentifs et apathiques plutôt qu’empathiques…

Imaginez que vous êtes invité à un dîner ! Vous êtes en train de déguster un délicieux ragoût, intrigué, vous demandez à votre hôte quelle sorte de viande vous mangez ! Elle vous annonce que vous venez d’avaler une viande très particulière, de la viande de labrador… Vous risquez certainement de vous étouffer, de tout cracher et peut-être même d’avoir envie de vomir !

Réfléchissez à votre réaction ! Réfléchissez aux sentiments qui fusent en vous ! Réfléchissez à cette sensation écoeurante qui vous habite ! Pourquoi cette réaction si brutale alors qu’une minute avant vous étiez en train de lécher votre assiette à grands coups de langue ?

Que s’est-il passé dans votre tête, dans votre cœur, dans votre âme et dans votre corps pour réagir de la sorte ?

« Les chiens ne se mangent pas ici » allez-vous dire ? Ce sentiment va vous dépasser et changer intégralement votre état d’esprit… Votre hôte vous propose donc une seconde assiette, étant donné que vous étiez si enthousiaste face à la saveur raffinée de ce plat ! Mais comment allez-vous réagir lorsque cette nouvelle assiette va se trouver devant vous ? Il est tout à fait possible qu’à ce moment vous ne soyez plus capable de voir dans votre assiette de la nourriture mais plutôt un animal mort ! Pourtant vous trouviez cela délicieux et rien n’a changé, ni le goût, ni l’odeur, ni la couleur, ni l’aspect, ni la texture… Alors que s’est-il passé ? Qu’est-ce qui a bien pu changer ? Rien si ce n’est votre connaissance sur le produit que vous étiez en train d’avaler ! Rien sauf la visualisation que vous venez d’en faire et ce que cela a bien pu provoquer en vous ! Vous êtes donc incapable d’en reprendre car votre expérience vous a incroyablement bousculé, voilà ce qu’on appelle une réaction de Carnisme !

La Notion domestique de l’animal pourrait nous faire croire qu’elle est notre barrière à la consommation de certains types d’animaux mais certaines personnes élèvent des Lapins, des Porcs, des Poulets et les mangent ! On ne peut donc pas croire que c’est la domestication qui nous pousse à ne pas ingurgiter certaines espèces !

Par ailleurs, il est très facile de trouver des protéines végétales à profusion (Noix, Algues, Légumes)

Tout le monde se justifie avec ces fameuses protéines introuvables mais encore une fois la plupart d’entre nous ne connaissent même pas ce que sont les protéines et leurs systèmes d’acides aminés.

J’ai mangé de la viande, j’ai même aimé la viande mais lorsque la conscience a pris le dessus et que ma réflexion fût un peu plus poussée la question ne se posa plus, il n’y a plus d’autres choix que de s’extraire de cette barbarie inutile et de ces flots de sang !

J’ai fermé les yeux trop longtemps, Je préférais ne pas faire le lien comme beaucoup mais je participais malgré moi à des pratiques inhumaines, inconcevables et immorales…

De plus quand on sait aujourd’hui à quel point la Viande est remplie d’antibiotiques, d’hormones de coissance, que les OGM constituent une grande part de l’alimentation des animaux, à quoi bon se poser la question?

Nous savons aussi que la viande a été déclarée comme une des principales causes de maladie des pays occidentaux et que sa production joue un rôle majeur dans la dévastation de l’environnement alors pourquoi participer à cette horrible boucherie !

Comment avons-nous pu nous laisser autant aller ?Comment avons-nous fait pour perdre la tête à ce point ?

Que s’est-il passé pour que l’on réussisse à occulter de manière consciente et quotidienne cette barbarie à l’échelle mondiale pour simplement contenter un besoin gustatif !

Sommes-nous vraiment humains en fin de compte ! Car la notion d’humanité ne stipule-t-elle pas d’être des êtres dotés d’intelligence, de sensibilité, de compréhension et d’émotion ? Nous, intelligents, sensibles ! Nous ayant un cœur !

Nous ne sommes pas au beau milieu de la jungle limités dans nos choix à ce que je sache. Ce n’est pas une nécessité dans notre situation ! Lorsque manger de la viande n’est pas nécessaire pour survivre, la notion de choix intervient et c’est là qu’est toute la différence !

Il est important de réfléchir et de se questionner pour prendre les bonnes décisions et faire les bons choix ! Évidemment la notion de choix découle souvent de notre éducation et de ce fait de nos croyances et convictions. Mais ne pensez-vous pas qu’à un certain moment de la vie, il est important de sortir du joug des habitudes et de redevenir un être doté de conscience ?

En occident la notion de Végétarisme ne fait pas partie de notre éducation a contrario de la population indienne qui est majoritairement végétarienne depuis des siècles. Nous ne réussissons pas à envisager le Végétarisme comme un choix basé sur les idées que nous avons de nous-mêmes, de notre monde et sur les animaux, pourtant tous les végétariens choisissent cette manière de s’alimenter pour toutes ces raisons.

Nous préférons ne pas y penser, ne pas trop y réfléchir, ne surtout pas bousculer nos habitudes et considérer notre alimentation comme une alimentation classique, normale, qui va de soi et pleine de bon sens. Pourquoi changer quand cela est pratiqué depuis si longtemps !

Nous avons fermé les yeux sur la vie et choisi de manger des animaux morts sans même y penser tout cela dans le simple but de satisfaire nos palais et inconsciemment de réussir à se positionner comme l’espèce la plus puissante et la plus dominante. C’est ce que l’on appelle le spécisme, c’est une idéologie qui suppose que certaines espèces animales sont plus importantes que d’autres et évidemment, les êtres humains sont hiérarchiquement positionnés tout en haut de l’échelle.

Il n’y a aucune croyance qui nous pousse à être des mangeurs de Viande, aucune étude qui démontre que c’est mieux pour notre santé ! C’est ce système de pensée invisible que l’on appelle Carnisme qui nous pousse à agir de la sorte. Quoi d’autre alors ?

Nous vivons dans une culture ou nous avons tous été conditionnés et ce depuis la nuit des temps, il est temps d’en prendre conscience.

Pensez-y !

Belle journée

Share Button

Le Mythe du Lait

Share Button

Le lait fait énormément parler de lui depuis quelques temps et ce n’est certainement pas pour rien ! La médecine se rend compte qu’il cause beaucoup de troubles divers et variés : Allergies, indigestion, acné…

De plus il a été constaté que plus de 75% de la population mondiale est intolérante au lait de vache !  Mais pourquoi selon vous ?

Tout d’abord savez-vous que l’homme est le seul être vivant qui ingurgite le lait d’une autre espèce que la sienne! La vache nourrit le veau avec son propre lait et   celui-ci stoppera tout naturellement par lui-même de boire le lait de sa mère quand il sera prêt!

Ce type de lait est conçu pour décupler considérablement le poids de naissance du Veau en un an, c’est pour cela qu’il est beaucoup trop riche pour nous !

Mais alors pourquoi buvons-nous du lait de vache ?

Boire le lait de notre mère à la naissance est une chose complètement normale et même vitale car en fin de compte le lait maternel n’est rien d’autre que la continuation de la fonction du placenta. Le placenta a un rôle nutritif et de mise en place d’information qui participe à l’embryogenèse, plus clairement cela veut dire que le lait maternel envoie au nouveau né de l’information pour sa croissance ! Il stimule son système immunitaire, il apporte beaucoup de nutriments énergétiques, il équilibre le système nerveux  par ses acides gras insaturés et sans l’oublier, il lie un lien d’amour unique entre une mère et son enfant !

Jusqu’à là tout est parfaitement normal et même équilibré ! Ce qui l’est moins c’est de troquer le lait maternel contre du lait de vache et ce assez rapidement. Cela se produit  pour des raisons pratiques pour la mère qui est éreintée d’allaiter car dans l’idéal l’allaitement devrait durer 3 ans, ce qui est une période assez longue et inimaginable pour certaines mères ! Il faut savoir que réellement l’allaitement doit durer au minimum six mois, à partir d’ici le sevrage se fera naturellement en douceur en introduisant progressivement fruits, légumes, céréales, oléagineux, et protéines…

Dans un autre temps l’humain décide de boire du lait pour ses besoins en calcium qui selon la pensée commune n’est trouvable qu’en quantité limitée dans les produits laitiers ! Un scandale quand on sait qu’une tête de brocolis par jour peut fournir les besoins recommandés en calcium pour une personne d’âge moyen ! Les végétaux suffisent amplement à satisfaire nos besoins (Choux de Bruxelles, chou frisé, chou chinois, brocolis), légumineuses, algues, céréales…

Ce qui est totalement fou c’est que malgré ce que l’on pense, le calcium des laitages est très peu « biodisponible » ce qui veut dire qu’il est peu absorbé, à hauteur de 32% seulement alors que pour certains légumes cela peut aller jusqu’à 65%.

Par exemple les taux d’assimilation du calcium de certains légumes sont remarquables !

*Chou=65%

*Brocoli=61.3%

*Chou Frisé=49.3%

*Bette chinoise=49.3%

*Chou de Bruxelles=64%

Atteindre un apport suffisant en calcium quotidiennement est d’une facilité déconcertante, il suffit simplement de varier nos assiettes et d’adopter une alimentation équilibrée comprenant beaucoup de fruits et de légumes chaque jour !

En ce qui concerne le calcium du lait de vache, il ne peut pas nous convenir et encore moins nous faire du bien car ses protéines sont censées nous transmettre une information nécessaire pour l’élaboration de l’osséine (filet sur cartilage pour retenir les minéraux) mais elles n’en seront jamais capables car elles ne sont pas adaptées à notre espèce, mais uniquement à celles du veau ! Ces protéines sont donc totalement inappropriées pour notre espèce ! En réalité boire du lait pour augmenter son taux de calcium aura tout bonnement l’effet contraire car la concentration de calcium dans le sang augmentera d’un coups et le corps ne comprendra pas ce choc ce pourquoi il essaiera de revenir à un niveau normal en excrétant le calcium par les reins dans l’urine.

Voilà pourquoi le bébé, l’enfant ou l’adulte auront très peu d’osséine et de ce fait retiendront mal les minéraux entrainant une déminéralisation progressive.

Evidemment l’Industrie laitière ne pourra jamais dire que le lait est néfaste pour votre santé, bien au contraire ! Depuis les années 20, les industriels du lait n’ont pas cessé de nous faire croire que le lait était exceptionnellement bénéfique pour nous mais ce qu’il ne faut pas oublier c’est que l’industrie laitière a toujours eu le contrôle sur l’ensemble des informations concernant la santé publique ! L’Industrie laitière a su s’infiltrer dans la plupart des organismes officiels de recherche et/ou de communication dans le domaine de l’alimentation et de la santé ! De plus cette propagande n’est pas pour déranger une industrie multimilliardaire en dollars qui serait déçue de voir ses profits baisser!

La propagande fût si grande et si intense qu’aujourd’hui il est vraiment difficile de prouver le contraire aux accros persuadés que ce qu’ils ont toujours entendu ne peut être faux ! On appelle cela un mythe et rien d’autre !

Si vous saviez à quel point la corruption est présente dans ce domaine, vous seriez certainement plus qu’abasourdis !

Par exemple l’industrie laitière a fondé son propre « conseil scientifique ! Par exemple le « CERIN » (Centre de recherche et d’information Nutritionnelle), avec un nom si officiel, c’est difficile de se douter de ce qui se trame derrière et il en devient plus facile de tromper journalistes, commission Européenne et j’en passe…

Autre exemple incroyable ! Savez vous que l’industrie laitière finance une large part du budget de « l’institut français pour la nutrition » IFN.

Vous en voulez encore ! En 2005 par exemple sur les 29 membres du comité d’experts en nutrition humaine de l ‘AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) et bien 20 d’entre eux avaient des liens de collaboration avec l’industrie laitière, 13 travaillaient avec Danone et le président même siégeait au conseil scientifique de Nestlé France ! Très crédible tout ça !

Ah vous en voulez plus! La direction du Programme National Nutrition Santé (PNNS), une émanation des ministères de la santé, de l’éducation nationale et de l’agriculture a été confiée en 1999 à un médecin siégeant à l’institut Candia. Bravo, quelle finesse !

Les lobbyistes et autres costumes aux manches sâles ont beau nous dire que le lait est la seule possibilité pour bénéficier de suffisamment de calcium et nous permettre d’avoir des os en santé mais  comment peuvent-ils alors expliquer que les asiatiques qui a l’origine ne buvaient pas de lait de vache ont commencé à souffrir d’ostéoporose et d’autres problèmes osseux dès lors qu’ ils ont adopté le régime américain ! Comment expliquer aussi que 25 millions d’Américains développent de l’ostéoporose eux qui consomment tant de lait de vaches ?

N’y a-t-il pas un malaise quelque part ? Ceux qui boivent beaucoup de lait souffrent d’ostéoporose et ceux qui n’en boivent pas n’ont aucun problème de ce genre ! Es-ce une vaste blague ? C’est un acte criminel que de continuer à faire croire à l’humain que le lait de vache est bénéfique pour lui!

Le Lait de vache est vraiment néfaste pour votre santé quoi qu’on en dise et quoi qu’on puisse entendre!  Il est temps de se faire une raison !

Beaucoup d’études et de recherches prouvent que le lait de vache augmente les risques de cancers, d’ostéoporose et de maladies cardiovasculaires !

Mais pourquoi le lait est-il si mauvais ?

*Tout d’abord vu la demande, il faut produire en grosse quantité! De ce fait les vaches ont été transformées en usine à lait pour produire jusqu’à 10.000  litres de lait par an! Un rythme contre nature il va sans dire ! A force d’être surmenées et maltraitées, elles développent des infections à répétition qu’on appelle mammites ou mastite qui libèrent du pus (cellules somatiques) et des bactéries qui s’écoulent tout doucement avec le lait jusque dans les belles bouteilles que vous n’achèterez plus jamais de la même manière j’en suis certaine, enfin je l’espère !

*De plus, considérant l’augmentation continuelle des maladies et infections, l’humain leur administrera de grandes doses d’antibiotiques, d’anti parasitaires, d’anti inflammatoires… Et tout ça dans l’unique but de les faire tenir le plus longtemps possible alors évidemment tout ce cocktail de molécules chimiques se retrouvera dans votre lait. Donc plus votre consommation sera grande et plus vous  risquerez  une possible dépression de votre système immunitaire !

*Il y’a aussi une fameuse protéine, la Caséine (qui représente 80% des protéines du lait de vache) que l’on retrouve donc à profusion et qui crée beaucoup de dommages dans le corps humain tout comme la protéine du gluten avec le blé et d’autres céréales. Ces protéines peuvent déclencher une réponse auto-immune par une défaillance d’une enzyme incapable de faire son travail de digestion ce qui laissera un résidu non digéré reconnu directement par le système comme un VIRUS. Ces fragments non digérés (Peptides) ressemblent à des drogues du genre opium (Héroïne, Morphine, Codéine…) qui essaieront d’imiter les endorphines pour provoquer des changements de perception, d’humeur et de comportement. Voilà pourquoi tant de gens sont totalement dépendants des produits laitiers et du gluten ! C’est une Vraie Drogue !

*Il est aussi important de savoir que dans le lait de vache, nous trouvons du lactose, qui se compose en deux sucres simples : le glucose et le galactose. Le problème avec celui-ci vient du fait que certaines personnes ne possèdent pas l’enzyme capable de séparer ces sucres pour qu’ils puissent être absorbés dans le sang ! La flore intestinale doit alors consommer ce qui n’a pas été digéré et cela peut causer beaucoup de problèmes intestinaux…

*Il y’a aussi le problème de l’homogénéisation, c’est à dire l’égalisation des graisses dans le lait, pour que la crème et le lait ne fassent plus qu’un. Ce procédé provoque une infiltration d’air qui s’immisce dans le lait transformant les graisses en une substance grasse oxydée qui causera alors une grosse production de radicaux libres très nuisibles pour le corps humain.

*S’ajoutant à ceci, la pasteurisation et la stérilisation qui utilisent des températures trop élevées pouvant aller au dessus de 100 degrés Celsius! Ce qui n’hésitera pas à tuer toutes les enzymes pour vous laisser en fin de compte le pire du pire!

Le lait détruit petit à petit votre flore intestinale en détruisant son équilibre et nous savons tous qu’une bonne santé démarre dans cette merveilleuse partie du corps !

En fin de compte le fameux Lait tant acclamé n’est qu’un concentré de graisses, de cholestérol, d’antibiotiques, d’hormones, d’OGM, de pesticides, de bactéries et malheureusement ce n’est pas glorieux mais aussi de pus… Une vraie bombe à retardement causant divers troubles, maux et problèmes !

Nombreuses sont les études qui relatent ce que l’ingestion de lait pourrait causer :

*Flatulences et intolérance au lactose ; *Cancers ; *Cancer de la prostate ; *infection des oreilles ; *Obésité ; *Acné ; *Cancer du Sein ; *Arthrites, *Infarctus et maladies cardiovasculaires ; *Diabètes ; *Allergies ; *Ostéoporose…

De quoi frissonner et sentir son cœur se serrer, n’est-ce pas ?

C’est affligeant de voir à quel point il est facile de se faire berner et de faire croire n’importe quoi aux gens qui ne recherchent que le meilleur pour eux !

Alors dès maintenant si ce n’est pas déjà fait, je vous en supplie, bannissez le lait de vache de votre maison, de votre vie et celles de vos amis, familles et proches… Adoptez le lait végétal fait maison qui est bien meilleur pour votre santé, délicieux et très simple à réaliser !

Une petite vidéo sur les différentes manières de réaliser des laits végétaux vous ferait-elle plaisir ?

De plus, si ce sujet vous intéresse, si vous voulez en savoir plus, voir les différents rapports et études sur le lait de vache, je vous recommande grandement « Laits, mensonges et propagande » de Thierry Souccar ou « Vache a lait » d’Elise Desaulniers ou encore « Le rapport Campbell » (The China study)

Much Love

 

Share Button
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google PlusVisit Us On PinterestVisit Us On YoutubeCheck Our Feed