TIPS pour courir mieux!

Beaucoup de gens désirent se mettre à la CAP ou courent déjà de manière régulière!

Parfois dans un but uniquement de plaisir, d’autres fois pour le côté plus compétitif, pour se remettre en forme, pour travailler son Cardio ou encore simplement pour se dépasser…

Qu’importe vos intentions ou vos objectifs, il y’a quand même quelques petits trucs qui peuvent toujours aider pour réussir à courir plus facilement et mieux! 

Commençons par le fuel nécessaire au corps. 

La première des choses à ne pas négliger qu’importe votre niveau, vos durées de courses ou autre c’est bien évidemment l’hydratation. 

Vous devez boire tout simplement pour éviter les coups de chaleur possibles, pour remplacer tous vos liquides perdus par la transpiration et pour éviter tout risque de déshydratation ainsi que pour stabiliser la température de votre corps et pour maintenir votre circulation sanguine.

L’eau est évidemment recommandée ainsi que des boissons avec électrolytes selon la durée de vos courses et les boissons dites isotoniques.  

On le sait bien mais l’alimentation joue un rôle de carburant sur notre BODY alors évidemment pour tout sportif qui se respecte il faut faire attention à ce que l’on met dans son assiette. Si l’on souhaite faire de meilleures performances et récupérer comme il se doit, nous avons donc besoin de faire attention aux nutriments nécessaires que nous ingurgitons. 

Commençons par la base: Les macro nutriments 

Nous le savons déjà mais il n’est jamais inutile de le répéter alors je répète qu’il existe 3 types de macro nutriments qui vont aider à fournir toute l’énergie nécessaire au corps. 

  • Les Glucides ( Fournisseurs de l’énergie pour les muscles)
  • Les Protéines ( elles construisent et réparent les tissus) 
  • Les Lipides ( Autre carburant pour les longues durées…)

Fait il manger avant, pendant ou après une course? Voila la question que l’on se pose tous ou que nous nous sommes tous déjà posé une fois. 

he bien il y’a plusieurs écoles sur ce vaste sujet et voici ce que l’on peut en conclure.

MANGER AVANT nous permet de faire des réserves de glucides pour une course et d’éviter toute possible faim ce qui est plutôt logique jusqu’à là.

Plus nous nous rapprochons de la course et plus il sera important de manger des glucides et de limiter les lipides et protéines tout simplement car leur digestion est bien plus longue ce qui peut être délicat et plus éprouvant lors de la course.   

En gros: 

  • De 3 à 4 heures avant la course vous pouvez manger ce que vous souhaitez. 
  • De 1 à  2 heures un repas léger constitué principalement de glucides.
  • Moins de 1 h collation légère composée de glucides.

Et pour les marathoniens dans les 48 à 72 heures précédant la course il faut manger au minimum 75 % de glucides pour augmenter sa performance pendant la course.

MANGER PENDANT est nécessaire uniquement  dans les grandes et longues distances.  Au dessous d’une heure vous n’aurez pas vraiment besoin de vous alimenter. Les marathoniens ont clairement besoin de glucides rapides et de beaucoup d’eau pendant leurs courses pour maintenir la glycémie élevée.  

MANGER APRES est nécessaire pour que le corps récupère comme il se doit. Une collation avec un peu de glucides rapides et des protéines dans les 30 minutes après l’effort est très recommandée  ; ajoutez si possible un repas dans les deux heures suivant l’activité. 

A présent nous allons voir d’autres aspects qui procureront certes peut être de la difficulté mais qui vous aideront clairement à progresser.

  • Vous pouvez pour commencer  vous imposer des séances de préparation physique ! On pense souvent que c’est une perte de temps mais à vrai dire cela vous évitera des blessures trop facilement faites et en plus soutiendra votre condition physique. Alors  let’ go , on commence par quelques petites séances courtes par semaine , ou une grande séance de renforcement musculaire en  augmentant au fur et à mesure : Gainage, squats, pompes, abdo …. C’est très important de construire la base donc de travailler pour une musculature solide qui pourra encaisser les entrainements répétés en accord à notre Shape.
  • L’échauffement, un petit plus qu’on zappe beaucoup trop souvent. Apprendre les éducatifs et les gammes (ex : les talons fesses en dynamique / montée de genoux / le tracter / les foulées bondissantes… ) peuvent être nécessaire pour voir une amélioration de la foulée, un meilleur placement, une qualité de pieds, un renforcement musculaire ainsi que l’élasticité musculaire, ou encore la coordination…  
  • Augmenter sa cadence de course revient à perdre moins d’énergie à l’impact au sol et donner plus pour avancer. Réussir à être entre 170 et 190 pas par minute permettra de courir plus vite simplement par l’économie d’énergie réalisée. 
  • De temps en temps courir à Jeun vous aidera à sécher , avant votre objectif et vous habituera aussi à fonctionner à l’économie ce qui vous servira pour les sorties longue durée.
  • Vous pourriez aussi rejoindre un groupe de coureurs! Cela peut aider à performer, apprendre et se lancer des challenges…
  • Et si vous augmentiez les kilomètres à votre course! Augmentez progressivement surtout c‘est très important pour ne pas vous blesser… Ou ajoutez de temps en temps une sortie en augmentant sa durée !
  • Si vous souhaitez progresser vous devez absolument changer de rythmes d’entrainement pendant l’année. ( Sorties courtes, longues, côtes, préparation physique, développement de la VMA ( Vitesse maximale aérobie) ) …
  • Tout faire pour ne pas se lasser! Donc on change d’endroits, d’heures, d’allures…
  • S’entrainer en côte peut se révéler très bénéfique pour progresser! On verra vite s’améliorer notre technique de course, notre renforcement musculaire, notre mental, notre VMA …. Parfait  à moindre degré évidemment pour ceux qui zappe la muscu! 
  • Evidemment ne pas négliger ce fameux fractionner! On varie les allures d’abord très naturellement en faisant du Fartlek et ensuite on pousse de manière plus précise pour travailler toutes les allures et toutes les intensités d’entrainement.
  • Essayez de courir relâché! Oui je sais beaucoup plus facile à dire qu’à faire mais profitez de ces moments à vous sans stress et au calme pour courir de manière fluide en utilisant le moins d’énergie possible pour avancer. Essayez de vous détendre comme lors d’un exercice de respiration, sentez votre corps détendu comme si vous lâchiez tout, ne crispez rien ou tout au moins le minimum. Sinon terminez vos courses de la sorte sur quelques lignes droites. 
  • Et pour finir si vous pouvez diversifier les entrainements c’est encore mieux! Velo, HIIT, natation, Zumba, cardio-training …. Tout est bon!!! Au moins une fois par semaine a la place d’un Run et vous sentirez vite les effets sur votre motivation…. 

Maintenant que vous savez, pas d’excuse c’est à vous de jouer ! Soyez patients et ne lâchez rien. Bonne course et bonne récupération. 

Tofu caramélisé, potiron et spag de courgettes

Ingredients

  • Potimarron
  • Huile d’olive
  • Gomasio
  • Tofu
  • Sucre de coco
  • Huile de coco
  • Ail
  • Gingembre
  • Nama shoyu
  • Citron
  • Vinaigre de cidre de pomme
  • Shitake
  • Champignons de Paris
  • Courgette

Preparation

Prenez des tranches de Potiron que vous placerez au four avec un filet d’huile d’olive sur le dessus! La cuisson est d’environ 35 min avec un four a 180 °

Coupez en longues tranches votre tofu.

Hachez votre ail et votre gingembre finement. 

Placez le tout dans une poêle avec une cuillère à café d’huile de coco à feu moyen. 

Ajoutez votre tofu. 

Coupez en fines tranches quelques champignons de Paris et jetez tous vos champignons sur la préparation dans la poêle.

Ajoutez un peu de citron pressé, un peu de vinaigre de cidre de pomme, du Nama choyu et du sucre de coco. Mélangez doucement et faites cuire le tout jusqu’à l’obtention d’un tofu cuit, grillé et caramélisé à souhait.

Faite des spaghettis de courgettes avec votre » spiruli « et ajoutez un peu de Nama shoyu, de gomasio et d’huile de sésame!!!

ENJOY

Ton Calendrier de l’avant

J’avais envie de vous faire plaisir alors voici un petit cadeau pour vous car vous le méritez bien!

Voici donc le calendrier de l’avant challenge ECHOVIVANT rien que pour vous!

Vous n’avez qu’a le télécharger ci dessous…

LOVE

STOP au sucre Blanc

Nous en entendons parler constamment en ce moment et ce n’est certainement pas fini mais le sucre blanc est un diabolique poison qu’on se le dise vivement!

Il est impératif aujourd’hui de changer nos habitudes car nous avons les solutions pour se débarrasser à temps plein de cette terrible addiction qui se trouve partout et se faufile à notre insu dans plus de 80 % des produits achetés en magasins.  

L’OMS conseil de ne pas consommer plus de 50 g de sucre par jour mais nous en consommons beaucoup plus.

Le sucre blanc est une drogue très puissante qui crée une dépendance pire que certaines drogues selon des études scientifiques. Elle favorise évidemment l’obésité, crée certaines maladies comme des cancers et avec le temps bouche tout simplement nos artères. 

Le bon sucre est vital pour une santé optimale et nous en trouvons des très bons dans les fruits entre autre mais pas que! Alors pourquoi ne pas décider d’ouvrir un peu nos œillères et de tenter autre chose. 

Le Sucre de COCO

Cet édulcorant vient de la sève des fleurs de Cocotiers et son gout est absolument divin , ressemblant à celui du caramel. Il sucre très bien tout autant que du sucre conventionnel mais en plus de cela il contient de nombreuses vitamines, des minéraux dont le fer, le zinc et le magnésium. 

Son indice glycémique est plus bas que le sucre (35) mais il contient plus de fructose. Il est définitivement meilleur pour la santé mais c’est une forme pure de sucre qui peut aussi augmenter le risque de diabète, d’obésité , en consommation excessive,,etc etc…

Le Miel

Le miel est un aliment naturel qui regorge de nutriments. Il est produit par les abeilles en récoltant le nectar des fleurs. Le miel possède des propriétés anti bactériennes, anti septiques et anti inflammatoires. Il est cependant un peu riche en calories ( 100 g de miel = 310 Kcal) et a plus ou moins le même impact sur le taux de sucre dans le sang que le sucre conventionnel. Le pouvoir sucrant du miel correspond à 80 % de celui du sucre blanc.

Le sirop d’Erable

Le sirop d’Erable est un produit naturel venant de la sève issue de l’érable à sucre, son gout est merveilleux et il contient plus de 50 substances bénéfiques ( calcium, potassium, iron, antioxydants … ). Il est un peu calorique cependant ( 100 g = 260 Kcal) et est 60 à 70 % moins élevé que le sucre raffiné. Les diabétiques doivent donc aussi consommer ces produits avec précaution. 

La stevia

La Stevia vient des feuilles d’une plante d’Amérique Latine appelée Stevia rebaundiana. La stevia ne contient pas de calorie, n’attaque pas les dents et n’a pas d’influence sur le taux de glycémie dans le sang ce qui est très interessant pour les diabétiques. La stevia est 400 fois plus sucrée que le sucre blanc et a un petit gout assez amer qui parfois peut déplaire. Son inconvénient premier est qu’il est souvent ajouté aux aliments sous forme d’extrait chimique (E960) qui ne contient de ce fait pas de nutriment essentiel.

Le sirop d’agave

Ce nectar venant du Mexique vient du jus de la plante d’agave. Son gout est proche du miel en plus liquide et sera plus approprié pour les végétaliens de ce fait. Il contient des vitamines, des minéraux et des métabolites secondaires. Il sucre 1 à 2 fois plus que le sucre classique. Il n’est pas moins calorique que le sucre blanc et possède un index glycemique bas mais un taux de fructose élevé , il faut donc aussi veiller car un taux de fructose trop élevé dans le sang peut conduire à  une résistance à l’insuline et donc aussi peut augmenter le niveau de graisses dans le sang. 

Vous en savez donc un peu plus sur les alternatives au Sucre blanc. 

Le mieux est donc de varier celles ci, ne jamais en abuser et se poser les bonnes questions voir tenter de temps de s’en passer dans son thé ou café ou autre…

A bon entendeur!

LOVE

# 8 : Créer pour exister!

Mes astuces pour tenir le sport dans le temps !

En terme de sport nous savons tous qu’il est parfois difficile de tenir bon dans la durée et pourtant c’est bien la clé pour réussir si nous voulons voir du changement et des résultats probants.

Alors que faire pour tenir bon et ne pas flancher sous le poids de la flemingite aiguë qui nous ronge tous de temps en temps?

Tout d’abord je pense qu’il faut savoir pourquoi l’on décide de s’entrainer! 

La plupart du temps nous faisons du sport pour une remise en forme et pour atteindre des objectifs physiques en adéquation avec nos pensées. C’est tout à fait normal de commencer par là et c’est déjà une très bonne chose que de vouloir vivre ce changement, cela sera une belle clef pour garder la cap à long terme. 

Cependant il faut savoir que le sport (qu’importe soit il) doit réellement devenir une routine pour avant tout se sentir bien à l’intérieur et le reste coulera alors de source avec le temps. 

Très souvent nous pensons nous y mettre à fond pour voir des changements rapides et force est de constater que cela prend plus de temps que prévu, nous abandonnons trop épuisés par ce si peu de résultats . Et c’est là que le bas blesse.

C’est pour cela qu’il faut penser sport comme recherche de bien être profond grâce à la libération d’endorphines qui crée plaisir et euphorie. Au début évidemment nous souffrons tous mais très vite cette sensation de quiétude positive s’installera après un entrainement et vous fera comprendre pourquoi voir le sport de cette manière change la donne. 

Il faut concevoir le sport comme une routine telle que manger ! Pour avoir de l’énergie vous avez besoin d’alimenter votre corps he bien pour être en santé, plus serein et mieux dans votre peau vous devez faire du sport ; il n’ya pas 36 solutions.!

Alors voici quelques petites astuces pour tenir dans la durée et pour ne pas abandonner en cours de route! 

  • Bien commencer

Ce n’est jamais simple de s’y mettre, de prendre de nouvelles habitudes et de commencer des choses dont nous ne sommes pas habitués. Cette sensation hors de notre zone de confort peut être déstabilisante alors ne vous brusquez pas en vous mettant trop de pression et en visant trop haut. Choisissez donc bien votre première activité, choisissez quelque chose qui vous fait du bien d’abord et qui vous rend heureux(se). 

Doucement mais surement au démarrage! 

  • La diversification

Le premier conseil que je pourrais vous donner c’est d’essayer de diversifier vos entrainements pour ne pas vous ennuyer ou vous lasser de vos trainings

Il y’a tellement d’entrainements possible qu’il est certain que plus d’un vous plairont! Vous pouvez très bien allez courir , faire du yoga, aller à la piscine, aller en salle faire de la musculation, faire de la Zumba, de la danse, du Fitness, du renforcement musculaire chez vous, du HIIT, du Crossfitt, du vélo, du foot, de la marche rapide, du volley, du tennis et j’en passe ! 

Aujourd’hui il y’a des tonnes de possibilités à des prix plus que raisonnables et encore une fois c’est un  investissement sur votre santé et votre bonheur alors cela doit devenir une priorité ; tout comme vos besoins vitaux tels que la nourriture, un toit au dessus de votre tête, le sommeil ou la respiration ; le sport devrait faire partie intégrante de ces besoins physiologiques.

  • Pensez « Bien être » après votre séance

Comme je le disais plus haut grâce au sport nous sécrétons des endorphines, vous savez ces hormones du bonheur que nous émettons seulement dans des moments de plaisirs, de joie, de sport, et d’excitation… Et c’est bien grâce à celles ci que nous ne tombons pas dans les méandres de la dépression ou de la tristesse car elles s’exécutent pour clairement éviter cela. 

Personnellement des que je bosse un peu trop sur mon ordinateur ou autre et que je sens un coup de mou hop je me mets un petit coup de pieds aux fesses pour changer la donne et je peux vous assurer que je sens très vite les résultats sur mon moral, mon focus et mes envies.

Car ces divines hormones jouent divers rôles tous plus importants les uns que les autres! Elles vont nous aider à gérer notre stress, elles vont nous aider à mieux  manger et mieux dormir , elles vont nous permettre d’être plus clairs psychologiquement, elles vont nous apporter un réel bien être intérieur , elles vont nous apporter un sentiment intense de bonheur et vont même jusqu’à aller booster notre système immunitaire… 

Il est évident que notre vie étant devenue beaucoup plus sédentaire que par le passé, ne nous procure plus assez d’événements pour sécréter ces si merveilleuses hormones et c’est bien pour cela qu’il faut se bouger et se faire du bien. Auparavant il y avait bien plus de travails physiques, moins de transports etc etc… 

Nous avons tous déjà vécus ce moment de bien être et de satisfaction après un effort alors gardez toujours cela en mémoire quand vient l’heure de vous entrainer . Le plus dur c’est de commencer car après ce n’est que du plaisir !!!

  • La planification

Personnellement j’essaie de planifier mes entrainements! Je ne peux pas toujours tout respecter car mon emploi du temps varie mais j’essaie d’organiser au moins quelques cours ou séances par semaine. J’ai vraiment besoin de me dépenser un peu ou beaucoup chaque jour alors j’inscris dans mon agenda quelques cours que je suis sûre de pouvoir respecter et j’ajoute d’autres trainings chaque jour selon le planning de ma journée et de mes besoins du moment selon ma fatigue, le travail que je fais, les besoins de mon corps et de mon mental. 

  • Pensez objectifs

On le sait se fixer des objectifs nous apporte beaucoup de satisfaction et un sentiment d’accomplissement lorsque l’on est venu à bout de ceux -ci. Alors pourquoi ne pas faire la même chose avec le sport mais de façon raisonnable et acceptable évidemment! Soyez réaliste, ne vous lancez pas dans des défis absurdes qui finiront par vous miner le moral et vous décourager  à la moindre difficulté.  Lancez vous juste de nouveaux défis spécifiques que vous pourrez atteindre grâce à votre motivation à toute épreuve. Soyez clairs avec vos envies, délimitez bien dans le temps ce que vous voulez précisément atteindre, cela peut être simplement de réussir à courir 30 minutes sans arrêt;  ou réussir un asana spécifique, ou  perdre 2 kg etc etc…

  • Warriors mais pas fous!

Si vous adorez courir ou faire des entrainements extérieurs mais que le temps ne vous donne pas envie par peur de tomber malade ou autre, ne vous forcez pas et adapter vous à ce qui sera mieux pour vous dans l’immédiat ! Allez courir en salle ou changez d’entrainement… Un entrainement à default pourrait avoir des conséquences sur votre santé et votre motivation pour l’avenir alors on s’adapte!

  • Un mental en acier

Le mental joue un rôle incroyable sur notre motivation et nous devons donc le chérir comme il se doit. Tout à coup il se peut que celui-ci nous fasse défaut par faute de temps, par fatigue, environnement… Et c’est là qu’il faut agir en conséquence pour se rebooster comme il se doit!

Si l’on se retrouve dans des moments de fatigue ou de baisse de régime il ne faut pas hésiter à se rappeler pourquoi nous avons décidé de nous y mettre, il ne faut pas non plus oublier don l’ont vient et tout ce que nous avons déjà parcouru, ce serait dommage de s’arrêter en si bon chemin! Contemplez vos progrès, félicitez vous et remettez ça de plus belle! 

  • Misez récupération

On n’y pense pas beaucoup ou on ne veut pas y penser surtout mais la récupération est primordiale pour éviter de se blesser , avoir trop de courbatures ou encore  se fatiguer trop vite. Il faut donc penser entrainement mais aussi repos qui va avec! Un corps qui travaille beaucoup a besoin de récupérer et de se reposer. 

  • Misez soins

he  oui le corps a besoin de récupérer mais a aussi besoin de se faire chouchouter alors n’hésitez pas à vous masser , à vous faire masser , à prendre des bains, vous crémer, vous dorloter dans des vêtements chauds et confortables …. 

  • Utilisez le temps selon vos activités

Si vous êtes un adepte du Run en salle ou dehors, de vélo ou autre vous pouvez allier à votre activité une super musique, un documentaire ou une distraction plaisante pour vous éviter l’ennui. Selon l’activité cela peut être sympa pour vous motiver! 

  • Pensez récompense

Mettez en place un système de récompense clair sur papier . Vous avez fait 15 séances de sport ; offrez vous ce petit sac dont vous rêvez tant. Vous avez enfin réussi à courir vos 10 K , alors vous avez bien le droit à un chat meal , vous avez battu votre record perso…

Félicitez vous,  remerciez vous et n’hésitez pas à vous récompenser lorsque vous atteignez vos objectifs ; c’est très agréable et vous le méritez clairement. De plus le cerveau fonctionne comme cela : Concentration / travail, effort effectués et donc / récompense qui va avec…

FAUT BIEN RESTER UN ENFANT  TOUT DE MÊME! 

  • Entourage sportif

N’hésitez pas à vous entourer de personnes sportives qui vous motiveront et qui vou permettront d’aller dans ce sens. Ce n’est pas toujours simple seul mais à plusieurs on se motive plus vite! Sans oublier que faire des cours en groupe peut aussi vous permettre de faire de super rencontres et de belles amitiés. 

D’ailleurs avez vous vu ce si joli film que le magasin  « INTERSPORT « a crée

 « LE SPORT EST LA PLUS BELLE DES RENCONTRES »

moi j’adore ces belles valeurs et je suis bien d’accord avec cela!

Maintenant vous savez tout alors  vous de jouer…

LOVE 

La Sinequanon RUN

Je dois absolument vous parler de cette première édition de la Sinequanon Run, une course pour lutter contres les violences sexistes et sexuelles faites au femmes! Un grand sujet dont on ne cesse de parler en ce moment après le #Balancetonporc le #METOO entre autre et toutes les histoires qui n’arrêtent plus de fleurir sur le Sujet.

Bref je me devais d’être là, je me devais de dénoncer aussi, je me devais de dire NON haut et fort en compagnie de toutes ces femmes fortes, inspirantes et parfois encore traumatisées de certaines expériences douloureuses vécues.  

Je me devais de courir pour moi aussi lutter contre cet acharnement incessant qui doit enfin cesser.

Qu’importe notre rapport face à cette actualité, il faut sortir du silence et commencer à en parler pour que tout cela  cesse,  car il est aberrant qu’aujourd’hui encore le problème demeure. Que ce soit lorsque nous allons faire du sport en extérieur, lorsque que l’on se ballade tranquillement, lorsque nous traversons des péripéties douteuses dans nos métiers qu’elles soient morales, orales ou autre il faut que cela ne cesse!

Moi même étant artiste, je peux vous assurer que le problème est encore bien présent, que le droit de » cuissage » existe réellement, que certains individus se tentent car ils n’ont finalement pas grand chose à perdre en intimidant de la sorte des jeunes femmes pas toujours prêtes à se rebeller ou oser dire Stop.

Oui à l’âge de 16 ans déjà, un premier producteur véreux avec qui je travaillais a essayé de m’embrasser etc… Ensuite, à 18 ans, à Paris cette fois-ci, un personnage connu me fit comprendre que si je voulais le rôle il fallait que je montre que j’ai du caractère ; en gros que je passe à la casserole ! Quelques années après rebelote avec un artiste de renom… Bref je tairai les noms car le problème n’est pas là , personnellement j’ai eu la chance d’être bien entourée et d’avoir une éducation qui m’a donnée la force et le courage de dire NON, de savoir ce que je voulais mais surtout ce que je ne voulais pas.

Mais qu’en est il lorsque ce n’est pas similaire pour une demoiselle fraichement sortie de sa campagne qui n’a aucune idée de la perversion de certains!? Cela aussi je l’ai vu et dans d’autres domaines encore que celui de l’art!

Je ne parle pas de toutes ces fois que l’on ne compte plus où l’on se fait traiter de « bonasse », que l’on se fait siffler, klaxonner, tripoter à moitié dans le metro…

Je suis une Femme, je suis fière de l’être, j’aime être une femme et j’aime être féminine et c’est mon droit  d’assumer cette naissance et que de la vivre pleinement, librement sans avoir à rougir de mes formes, de mes lèvres maquillées ou encore de mon Jean moulant!

Je suis libre et tu es libre aussi alors n’ai plus honte d’être une femme et n’hésite plus à crier haut et fort ce qui se passe partout autour de toi depuis trop longtemps!

Le monde change, les mentalités évoluent et c’est ensemble que l’on pourra faire bouger les lignes!

Alors toi aussi vient courir avec nous l’année prochaine la Sinequanon Run et entre temps ne cesse pas le combat car c’est notre combat à toute!

BRAVO la Sinequanon Run, vous pouvez être fière de montrer l’exemple et de faire partie du changement!

LOVE

Quinoa persillé aux girolles

Ingrédients

  • Ail
  • Échalotes
  • Girolles
  • Persil
  • Huile d’olive
  • Quinoa
  • Fleur de sel
  • Poivre noir

Préparation

Pour commencer, Lavez et préparez vos girolles.

Pendant ce temps , Faites cuire du quinoa.

Ensuite Hachez votre persil, votre ail et votre échalote. 

Faites revenir le tout à feu moyen dans de l’huile d’olive,  ajoutez ensuite vos girolles pour qu’elles cuisent dans votre mixture puis ajoutez le quinoa, salez, poivrez et enivrez vous!


Wanderlust Paris

Dans le passé j’ai eu la chance de vivre cet incroyable Festival qui s’appelle le Wanderlust au canada! J’avais déjà fait un article sur je sujet que je vous joins d’ailleurs ici. http://echovivant.com/wanderlust-merci/

Mais aujourd’hui je reviens tout juste du Festival Wanderlust à Paris!!! 

Il faut le dire de suite, ce n’est pas comparable mais depuis quand devons nous comparer les moments ou expériences !

Ce premier festival parisien se déroulait sur une journée seulement et j’avoue que j’ai vécu un moment très agréable lors de ce triathlon du bien être et en compagnie de belles âmes pleines d’amour et de bienveillance.

La journée a démarré avec une petite ballade dans le Parc de Saint Cloud suivie d’un mini workout pour s’échauffer tranquillement avant de partir pour un petit Run de 5 km au milieu des arbres au couleurs automnales ! J’ai couru en compagnie de deux super nanas dont Marinette une sportive au top et Zoe. (Je vous invite vivement à aller découvrir leurs sites et instar par la même occasion http://www.grainedesportive.fr et Zoe.moves sur Insta) . Une petite course en mode endurance tranquillou, pas de record ici juste une ballade plaisir sport!

Par la suite nous avons enchaîné sur 1h 30 de Yoga avec Clio Pajczer en compagnie de deux de ses acolytes Nadia Elm et Michael Naja. Un court tout doux en extérieur aux cotés de Yogis et Yoginis de divers horizons et niveaux!  Un joli spectacle visuel pour partager et faire vivre le yoga ensemble.

Et pour terminer une jolie séance de méditation de 30 minutes toujours en extérieur pour finir cette belle matinée en beauté!

Par la suite il était possible de tester des boissons santé, manger de petites choses comme des cookies vegan sans gluten … 

Ou encore de s’essayer sur de l’accro yoga, du Fly yoga et tout cela avec une vue imprenable sur le tout paris!

Bref une jolie matinée de partage, d’amour de vivre, de bien être pour également  prendre soin de soi!

Merci Wanderlust à l’année prochaine alors!

LOVE

# 7 : Man of another Woman de Yaël Naim

Visit Us On InstagramVisit Us On YoutubeVisit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On PinterestVisit Us On Google Plus